Le Hezbollah libanais, un parti de l'étranger?

Imprimer

 

  Ce qui vient de se passer au Liban et qui demeure enfoui sous la masse d'informations -peu réjouissantes- provenant de ce pays, est très significatif: pour la première fois, la majorité parlementaire anti-syrienne a publiquement récusé les accusations du Hezbollah visant à imputer aux Israéliens les attaques contre les députés chrétiens ou sunnites, et les attentats qui ont ensanglanté le pays du cèdre ces derniers mois…

  Le fait est assez rare pour mériter d'être signalé car il est loin, le temps où les partis chrétiens étaient les alliés d'Israël et ne cachaient pas le soutien logistique apporté par ce pays. La tutelle syrienne fut si pesante et si écrasante que même les alliés d'hier se détournaient avec mépris de leurt ancien souten.

 Aujourd'hui, le Hezbollah apparaît nettement comme le parti de l'létranger, un parti qui fait tout pour bloquer l'élection présidentielle, faire avorter la mise sur pied du tribunal pénal chargé de juger les meurtriers de Rafic Hariri et leurs commanditaires et embraser la région au premier signal de Damas ou de Téhéran. On n'a pas assez dit que la guerre de juillet fut le fait du Hezbollah qui agissait sur ordre de ses commanditaires iraniens lesquels tenaient absolument à dévier l'attention de la communuaté internationale de leurs agissements en matière nucléaire…

 Ils y ont réussi momenténement mais ce répit a entraîné la destruction de la moitié de la capitale libanaise…
 

Les commentaires sont fermés.