Le voyage de Bernard Kouchner à Bagdad

Imprimer



A n'en pas douter, la visite surprise de M. Kouchner à Bagdad est une nouvelle marque de rupture du nouvel président avec son prédécesseur. Cette visite intervient alors que Nicolas Sarkozy rentre tout juste des USA où il a passé ses vacances.

Il n'est pas mauvais que la politique française s'infléchisse et apporte son utile contribution aux pourparlers de paix de l'Irak avec ses voisins.

Ce n'est pas mal non plus pour la diplomatie française qui doit se redéployer dans la région et devenir plus présente.

Mais ne nous lerrons point: la question fondamentale est posée aux Irakiens: veulent continuer à vivre ensemble, sans la main de fer de Saddam qui les maintenait les uns avec les autres, ou veulent vivre leur vie, chacun de son côté (kurdes, chi'ites, sunnites et…) ?

Ils sont les seuls à pouvoir répondre à cette question

Les commentaires sont fermés.