La symbolique du décès du Cardinal Lustiger

Imprimer



Mort, le Cardinal Lustiger revêt une importance presque plus grande que de son vivant. Que l'on nous comprenne bien: nous nous inclions respectueusement devant la dépouille mortelle du grand homme auquel nous avons consacré un hommage à la fois long et ému dans le Figaro du 8 août. Ce que nous signifions, c'est que l'acte de quitter cette terre pose bien plus de questions que ne le fit sa vie. Un peu comme si le passage à l'éternité fige cette personnalité pour en faire un destin. immuable. Scellé à tout jamais.

Juif et chrétien. C'est la première fois depuis bien longtemps: le cas le plus célèbre dans l'Antiqiuité est l'opposition entre Saint Paul et Jacques ou entre Saint Paul et Saint Pierre, où les uns et les autres affirmaient que pour être chrétien il fallait rester juif eou tout simplement le contraire… Ce fut le cas de SAint Paul qui assura le triomphe du pagano-christianisme en proclamant urbi et orbi qu'il fallait cesser d'être juifs selon la Loi.

Connaîtrons nous jamais cette vérité humaine, d'un être qui semblait être à l'aise à l'intersection de deux traditions? C'est peu probable. Mais l'exemple, qu'on le suive ou qu'on ne le suive pas,reste unique en son genre.

Commentaires

  • http://www.youtube.com/watch?v=U7-nqV6-7uA

Les commentaires sont fermés.