Aider le Président Mahmoud Abbas…

Imprimer


Le sommet israélo-arabe qui doit se tenir dans les prochaines heures en présence du roi Abdallah II, du président Moubarak et du Premier Ministre Olmert a pour objectif de prêter main forte au leader paslestinien et lui permettre, à terme, d'isoler encore plus le Hamas et de ramener sous sa coupe la bande de Gaza.

Une nouvelle fois, l'extérmisme a prouvé qu'en suivant sa pente naturelle, il aboutissait fatalement à la condamnation de ses propres objectifs. Aucune politique, si obstinée soit-elle, ne peut nier les réalités.

Pour une fois, les puissances occidentales et surtout l'ONU ont réagi avec une remarquable célérité: débloquage de fonds, reprie de l'aide aux Palestiniens, soutiens clairs et proclamés aux autoités légitimes des Territoires, tout est mis en œuvre pour que le Président Abbas retrouve son autorité.

L'espoir qu'il convient d'émettre est que les instrusions étrangères n'etraîneront pas une nouvelle fois des dérapages dont les populations civiles auront à supporter les conséquences. Puisse la sagesse l'emporter cette fois ci et montrer que le bulletin de vote est une arme à double tranchant: quand on vote librement pour des extérmistes, on doit craindre le retour de bâton…

Commentaires

  • Je me demande pourquoi, dans les média européens, mais aussi au niveau de la politique, le fait de voter est devenu l'unique indicateur qui détermine le caractère démocratique d'un Etat. On pourrait penser à d'autres : le respect de la liberté d'expression et d'association, l'indépendance de la justice, l'égalité entre les hommes et les femmes, le respect de l'opposition politique et de ses moyens d'expression, la transparence des institutions, et le respect des droits fondamentaux. Le vote n'est que l'un des critères qui définissent la démocratie, certes important, mais en tout cas pas le seul.

  • Je me demande pourquoi, dans les média européens, mais aussi au niveau de la politique, le fait de voter est devenu l'unique indicateur qui détermine le caractère démocratique d'un Etat. On pourrait penser à d'autres : le respect de la liberté d'expression et d'association, l'indépendance de la justice, l'égalité entre les hommes
    et les femmes, le respect de l'opposition politique et de ses moyens d'expression, la transparence des institutions, et le respect des droits fondamentaux. Le vote n'est que l'un des critères qui définissent la démocratie, certes important, mais en tout cas pas le seul.

Les commentaires sont fermés.