Le Darfour

Imprimer



Le récente visite du ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, au Darfour revêt une importance particulière. Avec plusieurs centaines de milliers de morts et pas loin de deux millions d'êtres humains déplacés, cette tragédie ne peut plus durer. on en parle sans agir vraiment depuis le temps où M. Colin Powell était secrétaire d'Etat des USA!

Aujourd'hui, il faut agir et mettre à l'abri ces hommes et ces femmes livrés sans défense au bon vouloir de leurs agresseurs. C'est à l'ONU de prendre des mesures, y compris coercitives à l'égard du Soudan qui devrait user de sa souevraineté dans le bon sens: c'est-à-dire mettre fin aux exactions dont sont victimes des populations civiles.

Le droit d'ingérence, c'estg aussi cela.

Les commentaires sont fermés.