Nicolas SARKOZY, président de la République

Imprimer




Nicolas Sarkozy président élu de la République française…

Il est assurément trop tôt pour juger ou simplement préjuger de l’action effective d’un homme qui n’est pas encore entré en fonctions mais dont les moindres faits et gestes (ses vacances écourtées, notamment) sont guettés, épiés, voire dénoncés… Cette attitude, limitée à un bord politique spécifique, montre que la France n’a pas vraiment changé et que le nouveau président aura beaucoup à faire pour moderniser la France.

Depuis des décennies, ce pays a porté à sa tête des hommes qui avaient été formés dans le cadre très strict, les grandes écoles françaises, à savoir l’ENA, la Fondation des Sciences Politiques etc… Il s’est enfin donné pour chef un homme issu des professions libérales. On ne pourra pas rétorquer que François Mitterrand était lui aussi avocat car son horizon idéologique était tout autre. Partant, il ne pouvait pas mettre en application des idées si peu acceptables aux yeux de la socio-culture française.

Nous devons nous attendre à des mutations profondes dans la société et l’économie françaises. Faut-il s’en inquiéter ? Pas nécessairement car les changements visent à dynamiser ce pays qui ne parvient plus à défendre ses positions en Europe et dans le reste du monde. Un rajeunissement des cadres, une réjuvénation des fonctions politiques, des plus modestes aux plus élevées, devraient installer solidement ce que tous appellent de leurs vœux, une réforme en profondeur de la mentalité française : retrouver le goût du risque, d’entreprendre et de gagner.

Les commentaires sont fermés.