L’ACTIVISME DIPLOMATIQUE DE LA FRANCE…… (22/06/2008)

 

 

 L’ACTIVISME DIPLOMATIQUE DE LA FRANCE……
    François Fillon sera tout juste rentré de son voyage de deux jours en Algérie que le Président Sarkozy se sera déjà envolé pour une visite d’Etat de trois jours en Israël. Dans quelques jours, la France assume la présidence de l’Union Européenne. Et le 13 juillet, à Paris, seront présents (ou censés être présents) une bonne partie des pays riverains de la Méditerranée pour l’Union de la Méditerranée. Enfin, le jour suivant, jour de la fête nationale, une invitation a été lancée au président syrien pour assister au défilé militaire du 14 juillet. Cette initiative semble avoir déjà fait un mécontent, l’ancien président Jacques Chirac, qui n’assistera pas au défilé à la tribune officielle… Enfin, la France tente de tirer profit du flottement américain en cette période d’élection présidentielle elle s’était trouvée précédemment évincée, voire exclue, du jeu moyen oriental, en raison de sa politique trop orientée et aussi pour sa vague anti-américaine, suite à la guerre d’Irak.
    Difficile de nier que la diplomatie française connaît un regain d’activités et que le président souhaite une présence accrue dans la diplomatie mondiale. En somme, la France est de retour pas seulement en Europe, mais aussi dans le monde. Ceci est louable et réaliste, mais si le non irlandais en Europe est gérable à plus ou moins brève échéance, le conflit du Proche Orient qui mine la tenue du sommet méditerranéen à Paris constitue un enjeu autrement plus grave. On voit déjà à Alger, à Tripoli, à Beyrouth et ailleurs, des voix discordantes réclamant des précisions sur la présence et le rôle d’Israël à ce sommet. Il y a aussi des inconnues : qui va représenter les Palestiniens, Haniye ou Abbas ? Comment inviter le président syrien alors que l’AIEA nourrit de forts soupçons sur l’implication de son pays dans un marché noir du nucléaire ? Et le tribunal international pour juger les tueurs de Rafic Hariri et leurs commanditaires ?
    Le général de Gaulle ne devrait pas être pour la France cette sorte de plaque hypnotique qui nous rend sourd et aveugle sur tout le reste. Mais il n’avait pas tort d ‘écrire dans ses Mémoires, vers l’Orient compliqué, je voguais avec des idées simples.
    Souhaitons, cependant, au Président Sarkozy un plein succès dans sa mission.
 

09:30 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook