01/10/2017

La montée des séparatismes : Catalogne, Kurdistan, etc… 

regions europes 2008.pngC’est un phénomène qui n’est pas vraiment nouveau, en tout cas en France mais aussi et surtout dans l’Espagne voisine. Chacun se souvient des Basques et de la violence armée qu’ils avaient dirigée contre l’Etat espagnol qu’ils affublaient de noms d’oiseaux… On se souvient aussi des velléités de certains séparatistes alsaciens qui entendaient faire cavalier seul dans l’Union Européenne. Et il ne faut pas oublier nos compatriotes bretons qui plaidaient naïvement pour une Bretagne libre…

Et pourtant tout ceci appartient au passé, plus aucun mouvement de ce type n’existe, toutes les régions se développement harmonieusement et personne ne songe plus à se séparer de Paris. Miracle du centralisme jacobin ! N’oublions pas la Kabylie que certains services spéciaux avaient encouragé à se distinguer de l’Etat algérien. Mais la répression a été si forte et si implacable que l’affaire a fait long feu.

Lire la suite

17:53 Publié dans Europe, Proche-Orient | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

16/09/2017

L’épineuse question kurde… 

Ce peuple disséminé entre plusieurs pays limitrophes de l’Iran, de la  Syrie, de la Turquie et de l’Irak fait incontestablement figure de  grand oublié du traité de Versailles qui, en mettant fin à la Grande  guerre, a remodelé la face du monde sous l’égide de l’hyperpuissance de l’époque, l’Europe qui se croyait investie de pouvoirs et d’une  légitimité quasi divins pour le faire. On a déjà lu dans ces mêmes  colonnes l’article sur l’ouvrage intitulé « Une ligne dans le sable ».  L’allusion à des frontières artificielles est évidente et souligne la  faiblesse de l’œuvre humaine à s’imposer à la nature. Le sable était  là, bien avant nous.

Lire la suite

09:34 Publié dans Kurdistan | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

11/09/2017

 Que de surprises le printemps arabe ne nous réserve t il pas…

Les fruits des arbres, les produits de la terre, mettent du temps à apparaître. Il en est de même des événements historiques dont les conséquences mettent encore plus de temps à se produire. Mais ils constituent les causes lointaines des phénomènes d’aujourd’hui.

Lorsque le Premier Ministre Benjamin Netanyahou avait prononcé des paroles jugées sibyllines devant les fonctionnaires du ministère des affaires étrangères dont il détient le portefeuille, la presse locale n’a voulu y voir qu’une autocélébration, une façon de se mettre en avant pour faire diversion, à un moment où l’on parle de mettre son épouse en examen. ; poursuivi par je ne sais combien d’enquêtes judiciaires, Netanyahou serait le départ. Il n’en est rien. . Eh bien, la presse se trompait et Netanyahou était dans le vrai. Et qu’avait il dit ?

Lire la suite

19:02 Publié dans Arabie Saoudite, Economie, Proche-Orient, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

 Que de surprises le printemps arabe ne nous réserve t il pas…

Les fruits des arbres, les produits de la terre, mettent du temps à apparaître. Il en est de même des événements historiques dont les conséquences mettent encore plus de temps à se produire. Mais ils constituent les causes lointaines des phénomènes d’aujourd’hui.

Lorsque le Premier Ministre Benjamin Netanyahou avait prononcé des paroles jugées sibyllines devant les fonctionnaires du ministère des affaires étrangères dont il détient le portefeuille, la presse locale n’a voulu y voir qu’une autocélébration, une façon de se mettre en avant pour faire diversion, à un moment où l’on parle de mettre son épouse en examen. ; poursuivi par je ne sais combien d’enquêtes judiciaires, Netanyahou serait le départ. Il n’en est rien. . Eh bien, la presse se trompait et Netanyahou était dans le vrai. Et qu’avait il dit ?

Lire la suite

19:02 Publié dans Arabie Saoudite, Economie, Proche-Orient, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

31/08/2017

La visite du Secrétaire général de l’ONU au Proche Orient, un numéro (risqué) d’équilibriste 

Il est des hommes qui ne font ni bien ni mal, qui veulent donner l’impression d’agir mais qui ne trompent personne : leur volonté manifeste de se tenir à équidistance des extrêmes les condamne à l’inaction. Partout où ils vont, ils répètent ce qu’ils ont dit ailleurs ou la veille au soir. Ce qui change, c’est simplement l’orientation de leurs propos, qu’ils accommodent selon le sens souhaité par leurs auditeurs.

Vous l’avez aussitôt reconnu, je parle précisément de l’actuel secrétaire général de l’ONU, l’ancien premier ministre du Portugal, qui, en Israël, comme à Gaza ou à Ramallah, a tenté de ménager la chèvre et le choux. Le résultat est évidemment qu’il n’a satisfaite aucun des deux cas. Comment voulez-vous que l’ONU soit prise au sérieux ?

Lire la suite

19:18 Publié dans Israël, Nations unies, Proche-Orient | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

27/08/2017

Bachar el Assad et la Syrie de demain 

Certains parlent d’une véritable résurrection, d’un phénix renaissant de ses cendres, d’autres jugent avec dégoût qu’il n’est pas digne de voir la lumière du jour, tant il a causé de malheurs et de destructions : plusieurs centaines de milliers de morts et des millions des déplacés. Ce qui a fait du peuple syrien un peuple éclaté, dispersé sur toute la surface du globe, une véritable diaspora. Mais les observateurs attentifs et impartiaux mettent de côté leur légitime indignation pour ne s’attacher qu’à la saisie de ce phénomène politique rare.

Voyons cela de plus près, à savoir comment un jeune étudiant en ophtalmologie à Londres, timide et réservé, sans aucune expérience politique et peu destiné à jouer le moindre rôle politique a sauvé sa vie et son pouvoir présidentiel, alors qu’on ne donnait plus très cher de sa peau.

Lire la suite

14:54 Publié dans Politique, Syrie | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

26/08/2017

L’Europe a-t-elle encore un avenir ?

L’Europe a-t-elle encore un avenir ?  Telle est la question de plus en plus angoissante que les gens se posent dans le vieux continent, menacé par d’incessantes arrivées de migrants et de réfugiés et hanté par des attaques au couteau quasi quotidiennes, à Paris,  Bruxelles, Barcelone, Berlin, Hambourg, Milan,  Londres, Rotterdam, Turku, Helsinki et ailleurs.

Il y tout juste deux ans, la vieille Europe croyait que ces attaques ne concernaient que Tel Aviv, Haïfa ou Beersheba, à savoir les cités israéliennes. Les gouvernements européens découvrent avec stupéfaction que cette maladie est mondiale et que nul n’est à l’abri. Comment en sommes nous arrivés là ?

Lire la suite

10:59 Publié dans Europe, Islam, Proche-Orient | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/08/2017

Al-Jazeera et l'arc prochiite du Qatar

A ses débuts, cette chaîne de télévision, surgie au Qatar il y a déjà quelques années, fut saluée par l’ensemble de la profession mais devint très vite la bête noire des régimes arabes les plus dictatoriaux. Cet organe de presse adopta les mêmes méthodes que les journalistes anglo-saxons vis-à-vis des hommes politiques. Des questions embarrassantes leur étaient posées et les journalistes ne se contentaient pas de faux fuyants. Mais avec le temps, les autorités se mirent à instrumentaliser la chaîne, en privilégiant les gouvernements amis et en dénonçant les autres, c’est-à-dire tous ceux dont la politique ne convenait pas au régime qatari.


Du coup, le monde arabo-musulman se divisa en deux camps opposés : ceux qui admettaient la chaîne et y trouvaient leur compte et ceux qui se sentaient insultés et maltraités par elle. Ces dissentiments commencèrent à se faire sentir d’abord en Egypte, sans même parler de la Syrie d’Assad dont les massacres étaient régulièrement dénoncés. Le régime du maréchal al-Sissi n’hésita pas à arrêter des journalistes, même titulaires d’une double nationalité et à intenter des procès à des correspondants de la chaîne présents sur place et dont l’orientation lui déplaisait.

Lire la suite

09:17 Publié dans Information, Proche-Orient | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/08/2017

 L’Iran, la Syrie et Israël...

Le Proche Orient pourrait rappeler le slogan d’un ancien grand magasin parisien, la Samaritaine : il s’y passe toujours quelque chose. Du moins, si les choses qui s’y produisent avaient un aspect souriant et engageant. Or, ce n’est jamais le cas. Depuis le temps que j’y réfléchis en tant que philosophe, je n’ai toujours pas compris pour quelles raisons précises, cet endroit où le monothéisme a vu le jour et où les grandes religions ont fait leurs tout premiers pas, est périodiquement secoué de violentes secousses telluriques.

Au terme de toute cette longue spéculation, une seule donnée semble s’être imposé en fin de compte : les racines religieuses de cette guerre où la raison n’a plus sa place pas plus que certains Etats en cette compagnie, pour reprendre une expression propre aux turfistes.

Lire la suite

14:23 Publié dans Israël, Proche-Orient | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook