12/09/2017

 I24NEWS La télévision israélienne francophone fait peau neuve… 

Dans cet éditorial je voudrais livrer quelques réflexions sur ce phénomène unique dans les médias contemporains, en précisant que ce que j’exprime ici n’engage que moi et ne m’a été dicté par personne, sinon par l’observation directe des émissions de cette chaîne. Tout d’abord, il faut saluer la création de cette chaîne de télévision, même si les débuts furent ardus et laborieux, les rediffusions omniprésentes (je me suis même dit pendant longtemps que cette télévision allait mourir de ses… rediffusions !) et certains présentateurs d’émissions absolument insupportables. Et cela empirait avec les rediffusions.

Lire la suite

11:35 Publié dans France, Information | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

11/09/2017

 Que de surprises le printemps arabe ne nous réserve t il pas…

Les fruits des arbres, les produits de la terre, mettent du temps à apparaître. Il en est de même des événements historiques dont les conséquences mettent encore plus de temps à se produire. Mais ils constituent les causes lointaines des phénomènes d’aujourd’hui.

Lorsque le Premier Ministre Benjamin Netanyahou avait prononcé des paroles jugées sibyllines devant les fonctionnaires du ministère des affaires étrangères dont il détient le portefeuille, la presse locale n’a voulu y voir qu’une autocélébration, une façon de se mettre en avant pour faire diversion, à un moment où l’on parle de mettre son épouse en examen. ; poursuivi par je ne sais combien d’enquêtes judiciaires, Netanyahou serait le départ. Il n’en est rien. . Eh bien, la presse se trompait et Netanyahou était dans le vrai. Et qu’avait il dit ?

Lire la suite

19:02 Publié dans Arabie Saoudite, Economie, Proche-Orient, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

 Que de surprises le printemps arabe ne nous réserve t il pas…

Les fruits des arbres, les produits de la terre, mettent du temps à apparaître. Il en est de même des événements historiques dont les conséquences mettent encore plus de temps à se produire. Mais ils constituent les causes lointaines des phénomènes d’aujourd’hui.

Lorsque le Premier Ministre Benjamin Netanyahou avait prononcé des paroles jugées sibyllines devant les fonctionnaires du ministère des affaires étrangères dont il détient le portefeuille, la presse locale n’a voulu y voir qu’une autocélébration, une façon de se mettre en avant pour faire diversion, à un moment où l’on parle de mettre son épouse en examen. ; poursuivi par je ne sais combien d’enquêtes judiciaires, Netanyahou serait le départ. Il n’en est rien. . Eh bien, la presse se trompait et Netanyahou était dans le vrai. Et qu’avait il dit ?

Lire la suite

19:02 Publié dans Arabie Saoudite, Economie, Proche-Orient, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Allons-nous vers un monde post-terrorisme? 

Nous vivons des sentiments assez paradoxaux. Dès que nous apprenons que Daesh se replie partout, qu’il évacue des zones contrôlées précédemment par lui, qu’il va bientôt être entièrement battu, nous éprouvons un sentiment de soulagement et de satisfaction. Et, imperceptiblement, nous nous réjouissons des progrès accomplis par l’armée de Bachar el Assad. Or, cet homme est directement ou indirectement co-responsable de la disparition de centaines de milliers d’êtres humains. Pourtant, nous sommes soulagés de voir qu’avec l’aide de ses alliés russes et iraniens, il remporte des victoires.

Mais voilà ces victoires là se font au détriment d’un ennemi encore plus haïssable, un ennemi responsable lui aussi de centaines de milliers de crimes ; le monde a mis du temps avant de réagir fortement et Barack Obama a tant de choses à se reprocher, avec sa terrible théorie de la patience stratégique. On a vu ce que cela a produit avec la Corée du nord… On verra bientôt ce que cela va produire avec le traité signé avec l’Iran sur le nucléaire.

Lire la suite

07:22 Publié dans Terrorisme | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

07/09/2017

Que faire des migrants ? 

La récente décision de la Cour européenne de justice a remis cette délicate question au centre des débats : il se trouve quelques pays qui refusent, pour des raisons liées à leur passé historique, d’accueillir des migrants dont les mœurs et la culture sont radicalement différentes des leurs. Or, l’Europe a décidé d’imposer une certaine répartition de ces migrants, même dans des pays qui n’en veulent pas et qui se préparent à user de tous les moyens pour s’affranchir de leurs obligations, légitimes ou non. Il y a un malentendu à la base de tout ce débat : il y a très peu de réfugiés qui justifient du droit d’asile alors que l’immense majorité des migrants le sont pour des raisons économiques.

Lire la suite

10:38 Publié dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

06/09/2017

L’intelligence artificielle, l’éthique et Vladimir Poutine 

Etrange cocktail que ce mélange, plutôt détonnant, diriez-vous. Toutes les radios, tous les journaux parlent des dangers potentiels que contient un développement incontrôlé de l’intelligence artificielle. Et qui en a parlé publiquement le premier, ou presque ? Poutine devant un amphithéâtre d’étudiants. Le maître du Kremlin a dit que celui qui pourra maîtriser cette intelligence artificielle le premier, sera le vrai maître du monde. Et l’homme s’y entend en matière de domination et de position de puissance. 

Du coup, Poutine a donné le signal d’un débat qui ne fait que commencer. Il montre aussi qu’une nouvelle frontière s’offre à l’humanité pensante et technicienne, un peu comme si on voulait développer des clones ou des êtres qui ne seraient plus humains mais infra-humains, dotés de capacités surhumaines. Mais dépourvus de conscience, ce qui veut dire qu’ils ne sauront pas ce qu’ils font. L’opinion s’en est émue car un grand capitaine d’industrie a repris l’idée et on s’est vite rendu compte que l’horizon de toutes ces nouveautés était absolument infini, incommensurable et qu’il fallait des règles, donc une éthique. Et c’est ce qui m’intéresse, je vais donc m’y arrêter un instant…

Lire la suite

09:52 Publié dans Histoire, Information, Russie, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

05/09/2017

Cerné par les «affaires», B. Netanyahou joue le peuple contre les élites… 

Est-ce un lointain effet de l’élection de Donald Trump ? Est-ce la nouvelle méthode des gouvernants, un peu partout dans le monde, lorsqu’ils sentent leur pouvoir menacé, pour de bonnes ou de moins bonnes raisons ? Quoi qu’il en soit, on voit se profiler ces dernières semaines en Israël un empressement du Premier Ministre à mobiliser autour de sa personne tous ses alliés et ses partisans. Il a commencé par un imposant rassemblement des membres de son parti et de ses sympathisants à Tel Aviv et il a rendu visite par deux fois aux habitants du sud de Tel Aviv qui se sentent oubliés et abandonnés, envahis par des Africains, rendant leur vie quotidienne des plus malaisées.

Tous ces actes isolés se recoupent quand on les met bout à bout, ils laissent apparaître une stratégie aux contours clairs : jouer le corps électoral, le peuple, vivant dans des conditions difficiles, contre des élites, des journalistes, notamment, coupés des réalités et désireux de mettre fin à un régime, pourtant couronné de succès. Jalousie, envie, rancune, haine partisane, qui sait quoi d’autre ?

Lire la suite

09:43 Publié dans Israël | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

04/09/2017

Le NEIN/NIET à la Turquie d’ Angela Merkel

Ce matin, en découvrant la nouvelle formule très prometteuse de www.i24news.tv/fr, j’ai eu le plaisir d’entendre Angela Merkel, suivi par son challenger Martin Schultz, dire que la Turquie n’avait définitivement pas sa place dans l’Union Européenne et qu’elle allait se concerter avec ses partenaires de l’Union pour mettre un terme officiel aux pourparlers d’adhésion. Enfin une dirigeante courageuse qui n’a pas peur et ne recule pas devant un satrape qui se prend pour un sultan, du style de Soliman le magnifique. Monsieur Erdogan croit que ses janissaires font le siège autour de Vienne, comme il y a plusieurs siècles. Je ne fais pas preuve de sévérité excessive mais je fais la part des choses.

Lire la suite

14:14 Publié dans Allemagne, Europe, Turquie | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/09/2017

Le drame français II :  une débauche de débats et d’émissions politiques… 

Ce n’est contradictoire qu’en apparence : les Français détestent les hommes politiques mais ne peuvent se passer de débats politiques. C’est devenu leur drogue nationale quotidienne. Il suffit, pour s’en convaincre, de relever le nombre d’émissions politiques nouvelles, prodiguées autant par les radios que par les télévisions. Et qui trouvent généralement preneurs. Pourtant, rares sont celles qui tiennent ce qu’elles promettent. Pourquoi ? Pour la bonne raison que les émissions ne sont pas bien préparées, que les participants usent le plus souvent de la langue de bois et aussi parce que certains tabous (l’immigration non-chrétienne et non-européenne, la place de certaines religions dans la société française et aussi la perte de l’homogénéité de cette dernière, etc…) ne sont jamais évoqués.

Cette avalanche de débats renforce le désarroi au lieu de contribuer à éclairer les gens, à les former politiquement : l’abondance n’a jamais remplacé la qualité. Je sais, abondance de biens ne nuit point, mais on ne parle pas de la même denrée. En fait, les Français expriment, par cette boulimie, une insatisfaction profonde ; ils veulent qu’on parle de leurs vrais problèmes, pas uniquement ceux de la vie quotidienne (qui sont, certes, très importants), mais aussi de leur avenir sur le long terme, par exemple : A quoi ressemblera leur pays dans dix ou vingt ans, quelle place occupera la laïcité dans leur vie quotidienne, leurs conditions de vie seront elles meilleures que celles de leurs parents et grands parents ou, au contraire, pires…

Lire la suite

20:50 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

01/09/2017

Le drame français 

C’est plutôt triste de devoir faire un tel constat le jour même de la rentrée générale, un 1er septembre ! Nous ne parlerons pas du suicide français car le titre est déjà pris et surtout parce notre propos s’oriente différemment. Il ne s’agit pas ici de critiquer ce qui se fait ou ne se fait pas, il s’agit d’analyser l’opinion que les habitants de ce pays se font d’eux-mêmes. Ce qu’ils croient être encore, ce qu’ils imaginent et comment cet imaginaire se fracasse au premier contact avec le réel.

Le pessimisme, le «déclinisme», le spleen ne sont pas mon fort. Mais j’avoue que les débats occasionnés par la publication (enfin) des ordonnances concernant la loi travail sont assez édifiants. Voici une série d’ordonnances que je ne suis pas en mesure d’analyser faute de compétence mais dont je peux comprendre l’utilité, malgré quelques imperfections puisque la perfection n’est pas de ce monde… Mais la France contemporaine se penchera-t-elle un jour, enfin, sur sa vraie valeur ?

Lire la suite

10:33 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook