26/08/2010

Chroniques israéliennes: suite et fin

Suite et fin des chroniques israélienne...

Il n'est pas de bonne comapgnie qui ne se quitte! Les vacances touchent à leur fin et Paris commence à me nanquer. J'ai emmagasiné tant de choses ici. Tout avance, se renouvelle, évolue. Le temps n'a pas la même consistance ailleurs, ce n'est pas PAris ni Genève où les instants s'égrènent différemment.

Je voudrais enrichir ma chronique récente portant sur le bien vivre dans ce pays. Il y a deux ou trois soirs, nous avions dîné dans un restaurant du kikar de Natanya à côté d'une tablée de juifs russes: deux hommes, une dame qui était leur mère et une jolie jeune fille.

Nous parlions en français lorsque le Russe d'à côté nous dzmande si nous venons souvent en Israël. La conversation s'engage et le jeune Russe qui nous parle habite Moscou et se trouve en visite en visite chez sa mère et son frère qui se sont installés en Israël depuis 13 ans.

Je saisis cette opportunité pour m'adresser ce jeune homme et lui demande comment il se sent sur place. Il répond avec vivacité: très bien, très bien. Je lui demande de m'indiquer les raisons qui font qu'il se sent bien en Israël. Il mé repond verbatim ceci: je suis juif, ma mère est juive. C'est notre pay...

06:34 Publié dans chroniques israéliennes: suite et fin | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook