09/05/2018

L’ouverture nord coréenne, un signal pour l’Iran des Mollahs ?

Si les nouvelles en provenance de Corée du nord s’avèrent, ce serait un pas gigantesque en direction de la paix et de la stabilité dans la région. Et surtout, ce serait, je crois, un puissant signal à l’endroit de l’Iran qui comptait sur l’exemple ou le précédent nord coréen pour reprendre, d’une manière ou d’une autre, ces enrichissements de l’uranium et sa multiplication de centrifugeuses

On a déjà eu l’occasion d’évoquer ce problème dont le président Donald Trump veut se saisir à sa manière dans les tout premiers jours de mai ; en clair, il entend revenir sur un accord qui fait la part trop belle au régime iranien dont l’attitude belliqueuse, tant à l’égard d’Israël qu’à l’égard des sunnites de la région, est bien connue.

Lire la suite

15:44 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

05/05/2018

Une riposte iranienne est-elle possible, voire probable ?

Tous les spécialistes se posent cette question et leur réponse est majoritairement la suivante : en principe, il ne se passera rien avant le 12 mai car c’est ce jour là que le président Trump proclamera sa sortie de l’accord nucléaire avec l’Iran ou, ce qui est très improbable, son maintien des dispositions existantes. Est ce que la décision du président US n’est pas déjà prise ? Toutes ces déclarations vont dans ce sens et l’écho qu’ont trouvé auprès de lui les révélations israéliennes nous renforcent dans cette opinion.

Il est é évident que la décision du président Trump de déchirer cet accord (sic) va gravement affaiblir le pouvoir en place à Téhéran qui doit son élection à sa promesse, non encore tenue, de ramener la prospérité dans le pays, d’écarter toutes les sanctions et de permettre à l’Iran de reprendre sa place parmi les nations de la terre.

Lire la suite

19:07 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

04/05/2018

Mahmoud Abbas et sa conception de la vérité historique

J’ai bien écouté, et à maintes reprises, le discours en arabe de Mahmoud Abbas devant le conseil national palestinien. Je l’ai écouté en arabe et ai trouvé correcte et fidèle la traduction française qui en fut donnée sur I24News, cette belle chaîne de télévision francophone qui nous renseigne au mieux, non seulement sur ce qui se passe au Proche Orient et en Israël, mais aussi dans le monde entier.

Il n’ y a donc guère de doute à avoir sur ce que visait l’orateur qui s’est d’ailleurs depuis presque rétracté car il a présenté ses excuses. Enfin, à la face du monde entier, il a dévoilé sa vraie nature et cela prouve aussi que le Premier Ministre israélien est dans son droit lorsqu’il déplore l’absence de tout partenaire palestinien pour parler d’une paix réelle entre d’anciens belligérants. Comment voulez vous parler avec quelqu’un qui dit que vous n’avez aucun droit sur la terre où vous habitez, que vos lien, vos rapports avec cette terre, la Terre promise, la terre sacrée du peuple d’Israël, sont fictifs et ne sont soutenus par rien…

Lire la suite

20:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/05/2018

Mai 68 entre commémoration et célébration (Maurice Blanchot, Pierre Nora et d’autres…)*


Je ne sais plus chez qui j’ai lu cette phrase qui m’a frappé quelque peu : que l’on remémore ou que l’on commémore, dans les deux cas, il y a le mot mort. Ce mai 68 dont certains entretiennent l’inquiétude autour d’un retour plus que hypothétique me fait penser à l’adage arabe : li fate mate : ce est passé est mort et révolu.

Les éditions Gallimard n’ont pas lésiné sur les moyens : plusieurs fascicules de la collection folio sont consacrés aux événements de mai 68. Mais la question essentielle demeure sans réponse ou presque : était-ce un événement, quelque chose de marquant, d’intégré à la mémoire nationale ou simplement une série d’événements concomitants, une sorte d’avatar ? Il est difficile de porter un jugement définitif sur ce point tant les opinions, les avis divergent. En fait, il n’y a pas eu un seul mai 68 mais plusieurs en un seul, si j’ose dire. Cela a touché tout le monde en France. Le mai étudiant ne doit pas cacher le mai ouvrier ; or, ces dernier furent plusieurs millions à cesser le travail…

Lire la suite

14:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/05/2018

Veillée d’armes au Moyen Orient… où la logique brille par son absence !

Veillée d’armes au Moyen Orient… où la logique brille par son absence !

En écrivant cet article je me suis souvenu de ce que disent et disaient les dirigeants israéliens à leurs homologues occidentaux : cette région est spécifique, elle est dangereuse, les règles qui ont cours dans le reste du monde (civilisé) ne marchent pas ici… C’est difficile à comprendre ou à accepter, mais c’est ainsi. Et les dirigeants israéliens de conclure en ces termes : nous sommes bien placés pour le savoir !

Et, en effet, dans toute autre région de cette terre aucun conflit similaire n’aurait perduré aussi longtemps, tant le système de représentations, la conception des réalités et des êtres, sont propres à la région, et, partant, incomparables.

Cette entrée en matière semble un peu contournée et n’aborde pas le sujet frontalement car il faut réfléchir à la nature exacte et profonde de ce conflit qui remonte à des temps immémoriaux parce qu’il a des racines religieuses indéniables, même si l’élément nationaliste n’en est pas absent. Les diplomates occidentaux, même étatsuniens, pourtant les meilleurs alliés d’Israël, ne le comprennent pas toujours. Et l’exemple le plus saillant, le plus fou nous a été fourni par le prédécesseur du Président Trump qui n’a pas hésité à s’abstenir lors d’une résolution anti-israélienne au Conseil de sécurité de l’ONU, provoquant ainsi une condamnation d’Israël.

Lire la suite

10:32 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook