14/11/2018

Que faire de Gaza?

Benjamin Netanyahou face à Gaza : quelle stratégie ?

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, les commentateurs s’interrogent sur l’attitude de l’actuel gouvernement israélien face aux événement de la bande de Gaza : a-t-il un cap qu’il entend tenir ou tâtonne t il dans l’obscurité, comme le laisse entendre la conférence de presse donnée à Paris à des journalistes israéliens exclusivement ? En effet, le Premier Ministre a accru la confusion en disant expressément qu’il n’y avait pas d’issue politique à ce conflit avec la bande côtière, tombée sous la coupe du Hamas depuis plus de dix ans…

Que signifiaient ces paroles assez sibyllines ? Tout d’abord qu’il est difficile, voire impossible de traiter avec un mouvement terroriste (reconnu comme tel par l’ONU en personne), mais aussi, parallèlement, que la solution militaire n’est pas vraiment une option viable. Conclusion : on passe par la médiation égyptienne, on accepte l’intercession du Qatar, pourtant mis au ban des nations arabes en raison de son iranophilie… Le gouvernement israélien est très divisé ; on apprend qu’hier soir, si le Premier Ministre avait procédé à un vote, il aurait été mis en minorité, ce qui signifie qu’à la première occasion, ses adversaires au sein du cabinet de sécurité se débarrasseront de lui, sans la moindre hésitation.

Lire la suite

11:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Juifs d’Alsace et de Lorraine par Freddy Raphaël (Albin Michel)

  

Juifs d’Alsace et de Lorraine par Freddy Raphaël (Albin Michel)

Nul mieux que le doyen Freddy Raphaël n’aurait été à même d’écrire une si belle synthèse de l’histoire de ces communautés juives de l’Est de la France dont le destin a profondément marqué la communauté juive de tout l’Hexagone. Dans un style élégant et sobre, puisant aux meilleures sources, l’auteur retrace les grands moments de ces juifs alsaciens et lorrains qui se firent un devoir de maintenir en vie leurs belles traditions. On remarquera cette belle formule en judéo-alsacien : Chez nous, c’est la coutume (minhag en hébreu). On peut dire que jusqu’au XVIII-XIXe siècles, et même bien au-delà, ces deux territoires au destin si chaotique et parfois même tragique, ont constitué un bastion inexpugnable de la tradition juive. Ce n’est pas sans une certaine émotion que le lecteur, même non-germaniste ou non-yiddish phone, prendra connaissance de ces proverbes en judéo-alsacien que l’auteur eut la bonne idée d’insérer dans ses développements. Nous tenons là l’expression populaire, authentique d’un petit peuple jadis constitué d’humbles colporteurs ou marchands de grains ou de bestiaux. Ce judaïsme n’a pas manqué de résister à l’esprit de l’Aufklärung, sans en rejeter ce qui lui paraissait bon et profitable au judaïsme. On ne reviendra pas sur l’action à la fois prudente et subtile du rabbin Sinzheim lors des débats du Grand Sanhédrin, convoqué en 1807 par Napoléon. Ce guide spirituel, issu de ces mêmes régions, a été à la hauteur d’une situation historique car elle engageait l’avenir du judaïsme dans son ensemble. Président de ce congrès, le rabbin a su préserver l’essentiel tout en cédant sur des points jugés secondaires.

Lire la suite

10:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/11/2018

Comment s’explique ce grave malentendu entre la France et l’islam ?

Comment s’explique ce grave malentendu entre la France et l’islam ?

C’est, grosso modo, la tâche que s’est assigné un groupe de jeunes apprentis-journalistes, chapeautés par deux de leurs collègues plus âgés et plus connus. Ce groupe d’enquêteurs, non encore diplômés, sont allés enquêter sur le terrain, durant de longs mois, se gardant bien de substituer leurs propres idées sur la question aux résultats de ce sondage grandeur nature. Le livre porte un titre volontairement provocateur, non seulement en vue d’harponner le chaland mais aussi en raison des conclusions et des témoignages recueillis : Inch Allah : l’islamisation à visage découvert. Une enquête spotlight en Seine Saint-Denis (Fayard) Sous la direction de Gérard Davet et de Fabrice Lhomme

Lire la suite

11:10 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook