07/01/2017

Ce que cache «Je suis chrétien» de François Fillon...

 

Ce que cache «Je suis chrétien» de François Fillon...

Hier soir, j’ai visionné à maintes reprises ce passage où François Fillon, sur une grande chaîne de télévision nationale, se déclare chrétien. A lire les meilleures plumes journalistiques mais aussi à entendre les commentaires de quelques hommes politiques, y compris de droite, j’avais presque cru que le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle avait fait , au sens propre du terme, une véritable «profession de foi» chrétienne à la face du pays tout entier. En d’autres termes, qu’il aurait clamé et proclamé sa foi chrétienne militante, un peu comme le font certains représentants de l’athéisme militant .

C’était assez incroyable, d’autant qu’ayant observé de près ses faits et gestes durant les cinq années qu’il a passées à l’hôtel de Matignon, aucun indice ne laissait présager un tel changement. En observant la mimique de l’ancien Premier Ministre, j’ai vu qu’il avait, tout en prononçant la petite phrase qui fait débat, porté sa main à sa poitrine, au niveau du cœur, comme pour souligner sa profonde sincérité… Ce dernier geste, personne n’a voulu en tenir compte. Et toute la presse, écrite, parlée ou télévisuelle a emboîté le pas aux commentateurs qui y voyaient une impardonnable atteinte à la laïcité, érigée depuis quelque temps au rang de véritable religion avec ses dogmes, ses interdits et ses rites…

Sans solliciter le texte le moins du monde, il semble bien que François Fillon pensait à tout autre chose en rappelant qu’il est chrétien. Il faisait simplement allusion à un christianisme social qui florissait de l’autre côté du Rhin au milieu du XIXe siècle, et que les théologiens protestants avaient considérablement développé (Sozialchristentum). Fr. Fillon voulait dire qu’en raison de ses convictions intimes, jamais, au grand jamais, il ne brutaliserait les plus faibles, jamais il ne pratiquerait une politique antisociale. Rien d’autre. Et nous pensons que s’il avait pu s’imaginer une telle frénésie médiatique, il aurait, non pas, dissimulé ses convictions que chacun connaît, mais il aurait ajouté un commentaire destiné à éclairer les commentateurs.

Mais certaines questions se pressent sur nos lèvres car elles s’imposent à notre esprit : depuis quand est il honteux de se dire chrétien en France ? Surtout lorsqu’il est question, non pas de la dogmatique chrétienne, mais du contenu social des Evangiles, dans le strict prolongement du Décalogue hébraïque. Le fait que ce soit l’auteur de ces lignes qui le rappelle ne manque pas de sel…

Résonnent encore à mes oreilles la question du défunt souverain pontife, lors des JMJ : France, qu’as tu fait de ton baptême ? Après tout, la France est, nous dit-on, la fille aînée de l’église. D’autres iraient jusqu’à rappeler que la France est laïque depuis un siècle mais chrétienne depuis le baptême de Clovis… Toute notre littérature, nos moralistes, se sont abreuvés à ces mêmes fontaines. Dans un autre pays que la France, la remarque très personnelle et très sincère de Fr. Fillon, serait passée entièrement inaperçue. Il est vrai que l’Hexagone présente un profil très particulier Je me souviens de la phrase-choc de mon regretté collègue Bruno Etienne : La France est un pays catho-laïque !

Notre pays est parvenu à la paix religieuse ; la loi de 1905 a mis fin à un insupportable cléricalisme mais elle n’a pas jeté par dessus bord les racines chrétiennes de la France. On se souvient du contentieux franco-allemand à Nice du temps de Jacques Chirac et de Lionel Jospin quand nos amis allemands voulaient mentionner les racines religieuses et spirituelles de l’Europe (geistig-religiös) ; ils se heurtèrent à un niet définitif de la part des deux têtes de l’exécutif…

Le Je suis chrétien de Fr. Fillon a été mal interprété. Nul n’est partisan d’une ingérence religieuse dans la politique française mais on a parfois tendance à pousser très loin la haine de soi, car l’héritage chrétien ou judéo-chrétien de ce pays a imprégné toutes les strates de la vie sociale : je reste persuadé que c’est exactement ce que voulait dire Fr. Fillon.

Il y a de nombreuses années, le grand rabbin Jacob Kaplan, membre de l’Académie des Sciences Morales et Religieuses, avait donné une communication sur l’origine biblique de la Déclaration des droits de l’homme. IL y trouvait la source dans le Décalogue et aussi, par voie de conséquence, dans les Evangiles.

Dans son recueil intitulé A l’heure des nations, le philosophe français Emmanuel Levinas rappelle dans un débat avec un évêque allemand, Mgr Hemmerlé, l’idéal de charité chrétienne prônée par les Evangiles : fermer sa porte à son frère humain venu implorer aide et assistance, revient à renvoyer Dieu…

Un dernier point : le juriste allemand qui s’était assez compromis, du moins au début, avec les Nazis, Carl Schmitt avait publié au début des années vingt un recueil de quatre conférences, qu’il intitula, Politische Theologie (traduite en 1988 aux éditions Gallimard). En gros, il y démontrait la genèse religieuse du politique : la quasi-totalité des thèmes de la vie en société, disons toute la socio-culture d’un pays, baigne dans cette source archaïque (au sens grec originel et non pas suranné ou passé de mode) qu’est sa culture religieuse. L’assurance-maladie, la solidarité entre les classes sociales, la préservation de la vie, l’institution judiciaire, bref tout ce qui illustre la profonde unité de l’humanité, y compris le droit d’asile et l’accueil, sous certaines conditions, des étrangers en détresse, tout ceci surgit d’un fonds religieux. Et le législateur civil a su réinsérer tous ces idéaux dans un milieu plus ouvert.

Levinas, déjà cité plus haut, parle en se fondant sur l’Etoile de la rédemption de Fr. Rosenzweig de notions pré philosophiques qui gisent au fondement de la philosophie politique elle-même.

Parler de ses attaches religieuses, sans en faire toutefois le ressort exclusif de son action politique, n’est pas une obscénité. Loin de là.

Maurice-Ruben HAYOUN

 

13:27 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook

Commentaires

Que F. Fillion déclare qu il est chrétien, pourquoi pas? Lui a une église dans sa bâtisse, moi, pas!

Mais cette déclaration est sans importance puisque ce n est pas lui (ni un autre comme Président) qui va présider la France mais bel et bien ceux sont les Multi Nationales et leurs lobbys qui vont décider. Egalement, le Patron de la France qui serait plus aisément le Ministre de la Défense et le Patron des Patrons, M. Pierre Gattaz aura un rôle majeur comme l UE, Washington et l Otan certes. C est ceci ce qu on appelle l ère post démocratie, c à d la démocratie devenue une coquille, vide et imaginaire puisque le pays n est plus souverain et maître de soi même et ce qu il fait n est pas toujours ni par le peuple ni pour l intérêt de ce peuple (définition même de ce terme grecque)

Écrit par : Charles 05 | 07/01/2017

Cher Professeur,

Et oui, en France nous cultivons la méfiance contrairement aux pays anglo-saxon qui savent mieux faire confiance. Sans se priver de manigancer des coups tordus, je ne suis pas naïf.
Le juridisme anglo-saxon ouvre la porte aux procès en bonne et due forme pour un oui et pour un non.
Ici, nous préférons faire des procès d'intention. Cela ne demande qu'un investissement modeste en intelligence et en finance. Mais cela peut faire beaucoup de mal à celui contre qui il est dirigé et beaucoup de dégâts à notre vie politique, entendue au sens noble de la vie de la cité.
Le catholicisme légitime de F. Fillon n'est à tout prendre qu'un prétexte
pour soulever un faux problème (un de plus) et pour ne pas traiter les réelles difficultés (ce qui qui demanderait trop d'efforts intellectuels, moraux, politiques et financiers).

Écrit par : Alain | 07/01/2017

@Alain qui dit:""(...)soulever un faux problème (un de plus) et pour ne pas traiter les réelles difficultés (ce qui qui demanderait trop d'efforts intellectuels, moraux, politiques et financiers)""

Le problème n est plus là mais dans le fait que les "candidats" à la présidentielle 2017, une drogue dure, très dure, dite l Elysée et ils e savent bien et nous, nous les comprenons bien, il y a de quoi...De cette drogue, il serait aussi dur de se désintoxiquer (Sarkosy en est l exemple même si c est un type genre cocaïno-man d apparence mais il voulait revenir non pas parce qu il aime la France (blague à part) mais tout bêtement pour avoir l immunité présidentielle...)Donc, tout candidat "intelligent et filou" éviterait de faire des promesses intenables et après coup on critiquerait le Peuple alléché par les promesses populistes mais qui ne se concrétiseraient jamais et que ce peuple est devenu populiste (quoi de plus naturel que le peuple soit populiste et les Elites restent des Elitistes, on ne mélange les serpières avec les torchons, SVP!). Que voudrait il faire le citoyen faisant partie du Peuple qui hésite fin de chaque mois entre payer sa facture EDF ou acheter à manger? Lui promettre le "catholicisme" de tel ou tel ou le "judaïme" de l autre ou le Coran/Charia(là il fout le camp en courant plus vite que son ombre) ou l athéisme...etc..mais il crèvera de faim en attendant leurs promesses de paradis...

L autre problème est que la France est désormais gérée par l Otan, l UE, Washington, Merkel, les Multi Nationales et leurs lobbys qui s entendent bien avec les entités précitées incluses les Idiots Utiles (les saoudi-qataris). Hélas, il ne reste plus de place pour un Président qui ne fera que de la figuration et les festivités et les commémorations dans lesquelles M. Hollande a excellé et brillé et il faudrait lui rendre, au moins, cet hommage là!

a t ont

Écrit par : Charles 05 | 07/01/2017

Au cours des messes solennelles à Notre-Dame de Paris (on trouve les vidéos ad hoc sur Youtube etc.), François Fillon communie toujours, comme l'un des seuls politiques de haut rang français!

Écrit par : simonius | 08/01/2017

¨J aimerais rebondir dur le //ce qui cache "je suis chrérien" de F. Fillion.//

C est vrai et tout le monde sait que F. Fillon est un croyant et pratiquant ce qui est son droit le plus respectable. Néanmoins, pourquoi sa citation précitée a "choqué" après qu il a été"élu" à la primaire de la droite?

Pourquoi la même déclaration d un autre candidat à cette même primaire de la droite en juin 2016, je veux dire M. Sarkosy qui a aussi déclaré"Je suis Chrétien" mais cela n a choqué personne peut être parce que personne ne le croit non pas seulement pour cette déclaration mais pour beaucoup de ce qu il racontait?

Je persiste à penser que la Religion ne devrait pas se mélanger avec la politique sauf quand on veut consciemment ou inconsconsiemment lui faire du mal et le salir. On a vu le "In God we trust" et "God bless America" avaient servi et comment les USA avaient créé et ouvert la poudrière irakienne et qu ils étaient en position de "Leading behind" Sarkosy en Libye rendu en cendres aussi. Tout cela est responsable aujourd hui du feu et du cendre qui brûle le proche orient...Si les USA avaient dit:In God Dollar we trust" on aurait compris, sans en adhérer, à quoi servent elles leurs guerres.

Écrit par : Charles 05 | 08/01/2017

Et pourquoi François Fillon ne communierait.il pas?

Le problème ne serait-il pas plutôt que son élection, tel qu'annoncé par la Presse, signifierait pour les Français la fin de la Sécu?

Pourquoi ne pas lui dire à l'oreille, sans la lui percer, de communier plus souvent voire tel l'abbé Pierre chaque matin!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08/01/2017

Chic on repart aux guerres Cévenoles et on voudrait nous faire croire que la religion vient à bout de toutes les tartuferies ?
heureusement en tant que Protestant y'a longtemps qu'on ne croit plus aux simples ragots qui ne font qu'envenimer des lecteurs en quête de mots si souvent galvaudés comme Fraternité ou Amitié
Faut vraiment peu pour rallumer le monde de ploucs on se croirait revenu à l'âge de la maternelle
Pour ensuite s''entendre dire ou lire, faut de l'argent pour les migrants mais de qui se moque t'on ?
Protestante et protestataire je ne communie plus depuis longtemps après avoir dit au Pasteur de l'époque je ne veux pas boire dans le verre ou des lévres de gens grippés se sont trempées avant les miennes
Et peut-être que si les Curés ne gardaient pas pour eux seuls le vin de messes peut-être que François Fillon communierait ,allez savoir /rire

Écrit par : lovejoie | 09/01/2017

lovejoie,

On trouve dans la pratique religieuse ce que l'on apporte.
Comme dans une auberge espagnole.

Je communiai catholique sans le moindre ressenti jusqu'au jour où j'évitai de peiner dur quelqu'un.

A la messe, ensuite, le matin même, pour la première fois j'éprouvai un sentiment de vie ou d'amour (nous parlons en cette situation de la "charité du Christ") au fond du cœur.

Expérience qui permet de saisir la parole du Christ lorsqu'il parle nous concernant de "sclérose" du cœur.

Il y a des paroisses protestantes qui invitent les fidèles à tremper leur petit morceau de pain dans le vin afin d'éviter en effet grippes ou autres contaminations.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/01/2017

@Myriam Belakowsky on voit que vous ne connaissez pas la mentalité bien de notre canton de la part des élèves ayant communié à l'époque presque aussi lointaine que celle à Nostradamus
Car vous sauriez qu'après avoir questionné la classe pour savoir si on retournerait à l'église ,le pasteur a entendu ,juste pour nous marier sinon ne comptez plus sur nous
Et tous ont tenu parole agissant individuellement en tant que chrétiens pour aider leur prochain ,sans jamais crier sur les toits leurs nombreuses occupations
Belle fin de journée

Écrit par : lovejoie | 09/01/2017

Il n'est pas honteux pour M Fillon de dire qu'il est chrétien, pas plus en tout cas qu'il est amateur de golf, sodomite, conducteur de voiture de courses ou friand de tarte aux pommes. C'est simplement inintéressant: ses goûts et ses superstitions ne nous concernent pas ... et ne devraient avoir aucune influence sur son action politique (on peut rêver...). Malheureusement, s'il les fait connaitre, c'est bien sûr pour mieux stigmatiser ceux et celles qui n'ont pas les mêmes que lui...

Écrit par : bisounours | 09/01/2017

@ lovejoie

Na faudrait-il pas nous dire de quel canton vous parlez?
Voyez-vous, si j'étais pasteur et qu'on me l'accorde je ne distribuerais la Cène qu'une fois par année.
Pas de vin (il y a des paroissiens qui ont signé à la tempérance) juste, pour se rapprocher du peuple de Jésus, du pain sans levain en souvenir de la sortie d'Egypte et toujours en cet esprit je placerais bien en évidence sur la table une coupe elle remplie de vin )parce que les Juifs la placent à la Pâque pour "au cas où le prophète Elie viendrait"!
Merveilleuse forme d'esprit.

Rencontrant un rabbin je lui demanderais si le prophète Elie ne serait pas revenu en la personne d'Elie Wiesel

ce qui confirmerait peu ou prou les rumeurs présentes de possible fin du ou d'un monde.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/01/2017

@bisonours,
Alors pour vous, Fillon est sodomite et comment le savez vous, êtes vous sûr de ce que vous racontez? Quelle bassesse est votre texte et comment M. Le Professeur M.-R.H. l a laissé passer? Tout cela parce que vous, collectivement parlant, le salissez car il est raisonnable et intelligent au moins bien plus honnête que Sarkosy et Hollande et qu il serait(au conditionnel) correct avec Poutine et Assad? Et alors où est votre problème?

Écrit par : Charles 05 | 09/01/2017

Les commentaires sont fermés.