30/12/2016

2016: de quoi ferons nous mémoire?

Que nous restera t il de 2016? Que conserverons nous? Certes, chaque année la même question revient sur nos lèvres ou sous nos plumes. Pourtant, les choses qui surviennent finissent toujours par nous étonner.

Pour les Français, ce qui restera et pour longtemps, ce sont les attaques terroristes en plein Paris et à Nice, sans oublier des agressions tout aussi graves car ayant entraîné mort d'homme, mais qui ne furent pas de grande ampleur. Cela n'enlève rien à leur cruauté.

Tout de suite après le terrorisme, c'est la décision de François Hollande de ne pas se représenter à la présidence qui restera car elle a totalement modifié le paysage politique.

A l'extérieur, c'est la victoire de Dinald Trump et l'humiliante défaite de Hillary Clinton et du clan Obama.

Enfin, c'est l'activisme, le forcing diplomatique d'Obama lors des tout derniers jours de sa présidence, comme s'il répugnait à partir ou comme s'il oublmiait comme le disait Bossuet, l'évêque de Meaux, que son ardeur s'éteint. Mais son refus d'opposer un veto au vote du Conseil de sécurité de l'ONU à moins d'un mois avant son départ le poursuivra longtemps. Et restera dans les mémoires.

Un peu comme il envoyait une grenade dégoupillée sous les pieds non seulement de Netanyahou mais aussi de Trump lequel trouvera forcément un moyen de lui rendre la pareille.

11:31 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Il y a quelque chose de djihadiste chez Obama à vouloir foutre le bordel avant de devoir partir. On s’attendait à mieux de la part d'un prix Nobel de la paix...

Écrit par : norbert maendly | 30/12/2016

Je me souviendrais aussi du Charlie Hebdo et de leur dessins et commentaires innommables à propos de la catastrophe aérienne de l'avion russe.
amb

Écrit par : amb | 30/12/2016

Cher Professeur,

Ce que je retiens de 2016 :
face à l'arrogance meurtrière de l'islam et au totalitarisme de la pensée unique professée par certains intellectuels, les gouvernants et par de pseudo journalistes, les peuples occidentaux commencent à réagir. Trump plutôt que Clinton, le FÖP qui manque de peu le pouvoir en Autriche, Poutine le tsar honnis des bien pensants parce que c'est un autocrate et pis, parce qu'il s'accorde avec Israël et Trump. Les peuples qui souffrent que "la Liberté, l'Egalité et la Fraternité" soient autant bafouées par ceux, les gouvernants des démocraties, qui sont censés les défendre. Et face à qui, effectivement, ne se dressent que les "populistes" avec leurs cortèges de racistes et d'antisémites.
2016, l'année de l'invasion musulmane de l'Occident avec comme bagage le terrorisme et la sharia.
2016, l'année où des juifs français (famille alsacienne qui remonte au XVIè siècle) comme moi se demandent pour qui ils ne voteront pas en 2017. Pour ceux qui ne voudront ou ne pourront pas faire leur Alya.

Écrit par : Alain | 31/12/2016

Les commentaires sont fermés.