26/09/2016

La stratégie russe en Syrie

La stratégie russe à Alep

On sait plus très bien comment mais la strétagie russe a soudain changé du tout au tout en Syrie, et notamment à Alep. Oubliées les négociations entre Russes et Américains, oubliées les discussions à Genève. Les Français sont allés jusqu'à dire qu'il s'agissait d'un vaste écran de fumée destiné à laisser du temps aux Russes pour positionner un porte avions sur zone.

Et depuis plusieurs jours c'est un déluge de feu qui s'abat sur la ville d'Alep, dans la partie occupée par les rebelles. Tout espoir de réglement politique de la crise s'éloigne, voire s'évanouit. Les Risses et leurs alliés du régime ont une autre attitude sur place: il faut reprendre tout le terrain perdu et imposerà l'opposition ses propres conditions. Comme le camp occidental parle et n'agit pas, il y a fort à parier qu'Alep sera reconquise dans sa totalité dans quelque temps et qu'une offensive terrestre va donner le coup de grâce aux ennemis du régime.

Les Russes n'ont pas apprécié que les USA refusent de se livrer à des actions militaires conjointes avec eux. Les USA rétoruqent que les Russes  pourraient renseigner leurs alliés syriens de leurs faits et gestes militaires.

En fait, la confiance ne règne pas. Et c'est la population civile qui souffre. Que va t il se passer désormais? Dans les prochains jours, les forces du régime vont envahir la partie de la ville occupée par les rebelles et procéderont à son nettoyage. Est ce le régime s'arrêtera là? C'est peu probable. On s'oriente vers une aggravation de la guerre.

Les USA vont continuer à frapper l'Etat Islamique en Irak en reprenant Mossoul. Quant à Rakka les alliés de la coalition arabe vont s'en occuper.

La paix et la stabilité dans la région s'éloignent de plus en plus. Les flots de réfugiés ont grossir. Hélas, trois fois hélas. Surtout que l'aide humanitaire n'arrive pas chez eux qui l'attendent.

09:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

les guerres en Syrie = bonne pub et bon business pour l'industrie militaire russe: plus de 50 milliards en 2016

"la campagne militaire en Syrie a fait une excellente publicité aux armements russes", se félicite RussiaToday (RT).

l’économie russe, enfoncée à des niveaux plus que 'problématiques', coincée entre effondrement des cours du pétrole et sanctions internationales, s'est tournée vers la vente des armes, en a fait le 'créneau porteur' pour Moscou -> le marché de l'armement russe serait en plein boom

la grosse stratégie poutinesque, sur le dos de la mot de la Syrie: plus d'un an que Poutine utilise massivement les syriens et la Syrie pour faire la pub de son armement militaire et s'enrichir par milliards dans son business de la destruction

les industries d’armement russes voient leur portefeuille de contrats 2016 dépasser les 50 milliards de dollars

pas en reste, la France a explosé les compteurs pour atteindre les 16 milliards de dollars (vente de rafales etc)

noter que l'Algérie a acheté pour 600 millions de dollars de matériel militaire à la Russie

dans les stratégies poutinesques, noter le choix choquant des dates des bombardements russes sur les syriens (massacres, tueries de masse par nouveaux types de missiles, barils de phosphore etc), exécutés soit pile 2-3 jrs avant réunions de l'Otan, soit cash durant trèves "humanitaires" signées par les soins poutinesques

détails. l'armée d'Assad a reçu pour des mios de $ de nouvelles armes de production russe, des fusils d'assaut AK-104, des VSS Vintorez, des canons Msta-B, des blindés Tigr et des UAZ Patriot, des chars T-90, des camions militaires KAMAZ 63501 et Ural-4320, décrit méticuleusement Sputniknews.

des experts militaires ont dressé une liste des 5 armes russes qui ont brillé par leur efficacité en Syrie (se vante Sputnik). Et de citer les chasseurs-bombardiers polyvalents Su-34 et Su-35, les systèmes de missiles multirôles Kalibr-NK, le bombardier stratégique Tu-160, le blindé BTR-82A1,

le système lance-flammes à roquettes TOS-1A Solntsepek à propos duquel sputniknews écrit: 'Une salve de Solntsepek couvre une superficie de 4 hectares, ce qui équivaut à l'explosion d'une petite bombe nucléaire', avant de se féliciter 'Le système lance-flammes lourd Solntsepek s'est montré très efficace lors des opérations organisées par les forces armées syriennes'.

"Aujourd’hui, Rosoboronexport livre pour plus de 13 milliards de dollars d’armement par an, voire 15 milliards, si l’on ajoute les résultats des autres entreprises", affirme Sergueï Tchemezov, directeur général de l'entreprise d’État Rostec, dans une interview à Kommersant. Dans cet entretien, le directeur marque son optimisme et ajoute, non sans cynisme:

"Tant qu’il y aura la guerre quelque part, il y aura de la demande pour des armements. Les conflits au Proche-Orient attirent l’attention sur notre production militaire", surtout que la Russie a perdu les marchés libyen (sous embargo) et syrien (qui n'a plus de moyens).

pour info, Carte militaire des positions militaires russes 2015; depuis, vols russes depuis l'Iran, 1 ou 2 porte-avions seraient stationnés à proximité etc

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/08/syrie-dans-les-airs-sur-terre-ou-sur-mer-le-dispositif-militaire-russe-en-carte_4785758_4355770.html

http://geopolis.francetvinfo.fr/la-syrie-une-bonne-publicite-pour-la-vente-des-armes-russes-108409

Écrit par : divergente | 27/09/2016

Les commentaires sont fermés.