29/08/2016

Bacahr a la baraka

Bachar el Assad a vraiment la baraka

Il faut  le reconnaître car bien que Bachar se soit très mal conduit envers son propre peuple, bien que tous aient prédit sa chute imminente, il est toujours là, plus aucune défection de généraux n’est signalé et grâce à l’appui aérien et terrestre russe, ses troupes reconquièrent le territoire. Même l’Etat Islamique voit ses places fortes transformées en réduits assiégés qu’il est contraint d’évacuer, comme tout récemment Deraya.

On se souvient encore des exclamations ineptes de Laurent Fabius qui confondait diplomatie et incantations. Il pronostiquait un effondrement du régime, sans même envisager l’alliance militaire de Bachar avec la Russie. Bachar n’est pas i idiot que cela, il a choisi les bons alliés et la bonne stratégie. Aujourd’hui, par le jeu des alliances, même les USA le défendent sans le reconnaître vraiment mais dans les faits, ils sont devenus ses alliés objectifs.

L’Etat Islamique est en sursis. Même la Turquie qui était obnubilée par l’avancée de ses ennemis héréditaires kurdes attaque l’EI, ce qui allège considérablement la tâche de Bachar lui permettant ainsi qu’à ses alliés chiites libanais et iraniens de réduire à néant les djihadistes.

Pour cet ophtalmologue de formation, c’est une résurrection, car plus personne ne fait de son départ un préalable. Fabius parti, la France elle-même n’en parle plus. Les Turcs ont eu d’autres préoccupations avec ce coup d’état avorté. Les USA leur ont donné un os à ronger en stoppant les Kurdes à une distance respectueuse de ses frontières et permettant aux Turcs de mener une petite incursion en Syrie pour refouler les islamistes.

Pour me résumer correctement, le vent de l’histoire va dans le sens de Bachar. Il a vraiment la baraka : l’homme qui est partiellement responsable de la mort de près de 300. 000 personnes est toujours au pouvoir à Damas, son régime n’est plus menacé d’effondrement et les Russes et les Iraniens le soutiennent  efficacement.

 

08:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.