16/08/2016

Les incidents entre Maghrébins et Corses sur l’île de beauté

 

Les incidents entre Maghrébins et Corses sur l’île de beauté

 

Ces graves incidents qui ont opposé en Corse des adultes, des adolescents natifs de l’île à des Arabo-musulmans (qualifiés comme tels par les média, ce qui ne laisse pas d’inquiéter) pourraient dégénérer et se propager sur le continent. En effet, les Corses sont connus pour avoir une sensibilité particulière, notamment ils ne se laissent pas faire. Ils considèrent même que les autorités de la République ont fait preuve d’un laxisme condamnable que eux, les Corses, ne sont guère prêts à accepter chez eux. La meilleure preuve en est le menaçant communiqué des autonomistes avertissant que la moindre attaque contre l’êle et ses habitants serait suivie de terribles répliques.

 

Les Corses ne comprennent pas que le gouvernement central laisse faire à Paris et sur la Côte d’Azur. Ils ne comprennent pas qu’on laisse se développer des zones de non droit, notamment dans certains quartiers de la cité phocéenne, si proche de leur île. En Corse, disent ils, avec raison, les Corses sont chez eux. Il n’est donc pas question que certains sites de l’île leur soient interdits au motif qu’ils seraient majoritairement habités par une minorité ethnico-religieuse.

 

Quand je résume la situation, je me dis que quelqu’un chose d’inquiétant est en train de se passer, qu’un vent mauvais se lève, qui pourrait d’ailleurs fort bien toucher le continent. Mais revenons sur le facteur déclenchant, même si nul ne méconnaît l’état de tension qui règne sur l’île depuis quelques temps.

 

Il faut prendre garde et ne pas mettre tous les Arabo-musulmans dans le même ac ; tous ne rêvent pas d’en découdre, tous ne souhaitent vivre sous la dure férule de la loi islamique et tous ne rêvent pas d’islamiser la France dont ils reconnaissent, c’est une évidence, le caractère chrétien ou judéo-chrétien. Le problème est constitué par quelques prêcheurs autoproclamés qui s’en prennent à la France et aux Français dans des homélies enflammées ; or, le pouvoir, de droite comme de gauche, tarde à les ramener à la raison… Dans ce cas précis en Corse, les Corses n’acceptent pas qu’on importe sur leur île des mœurs qui contredisent frontalement leurs coutumes et leurs mœurs.

 

Afin d’éviter des troubles à l’ordre public et de ramener le calme, il est souhaitable que les gens qui vivent en Corse se comportent comme l’écrasante majorité des insulaires. La France n’est pas un pays musulman, c’est une répoblique laïque mais qui reconnaît ses racines judéo-chrétiennes. Je veux dire par là que le pays a avec la religion chrétienne des relations uniques, qui ne sont, en rien, comparables, à qu’il entretient avec les autres communautés religieuses.

 

A bon entendeur, salut ! Si l’on veut éviter des troubles bien plus graves, il convient de s’en souvenir.

12:32 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

zones frontalières de Genève: du jeudi au samedi, les allées des grandes surfaces sont envahies de femmes voilées vêtues en noir ou en marron de la tête au pieds, les mains gantées, accompagnées de barbus en robe

faites attention! quand vous vous apprêtez à saisir 1 article en rayon, de ne pas toucher ces mains gantées qui se tendraient également dans la direction dudit article - le hasard du truc est très mal vu des porteuses de voile

Écrit par : divergente | 16/08/2016

"les Corses n’acceptent pas qu’on importe sur leur île des mœurs qui contredisent frontalement leurs coutumes et leurs mœurs"
Les autres français et européens, en tout cas la majorité de leur gouvernants, l'ont accepté et, ce faisant, font courir un très grand risque à la paix sur notre continent. Contrairement à ce que ces même gouvernants proclament.

Écrit par : Mère-Grand | 16/08/2016

Vous écrivez vos billet dans les taxis?
Cordialités.

Écrit par : A. Bonnet | 17/08/2016

Les commentaires sont fermés.