10/07/2016

La percée d’Israël en Afrique subsaharienne

La percée d’Israël en Afrique subsaharienne

On peut s’étonner de l’absence de toute pression arabo-musulmane sur les pays d’Afrique qui renouent avec Israël. En effet, il n y a plus les dictateurs d’antan qui jouaient à déstabiliser les états d’Afrique, suscitant des révoltes et des coups d’Etat pour contraindre les pouvoirs en place à chasser l’Etat hébreu du continent. Aujourd’hui, cela est impossible, vu l’état de déliquescence du monde islamique.

Saddam a été pendu, Kadhafi a été exécuté, le Yémen est en feu, la Libye complément désarticulée, l’Egypte paralysée par les troubles, la Tunisie est en cessation de paiement et victime du terrorisme, sans même parler de l’Irak et de la Syrie. Même les plus visionnaires de la politique internationale n’auraient jamais pu prévoir ce qui allait se passer, tant il est vrai que nul ne saura jamais de quoi demain sera fait. En effet, sous les coupes des pétrodollars, les Etats africains avaient rompu avec Israël les uns après les autres. Aujourd’hui même la Tanzanie, état musulman s’il en est, est sur les rangs pour reconstruire des relations durables avec Israël.

C’est cette mutation qu’il convient de saluer, en respectant la dignité de chacun. Nul n’a intérêt à entretenir des tensions destructrices mais tous gagneraient à développer les relations commerciales et de coopération profitables à tous.

Petit pays ayant de graves dissensions avec ses voisins, mais nation start-up parmi les meilleures au monde, Israël peut apporter tant de choses aux autres dans de nombreux domaines.

Espérons que la raison finira par l’emporter. ON parle déjà d’une entente objective entre Israël, la Turquie, l’Arabie, l’Egypte et le Yémen contre l’Iran dont les arrière-pensées ne laissent pas d’inquiéter.

C’est bien dommage car l’Iran est une grand nation qu’il convient de libérer de la tyrannie d’un clan religieux. Cela prendra du temps mais cela se fera grâce à ce que Hegel nomme la ruse de l’Histoire qui consiste à faire advenir par d’autres moyens ce que les hommes veulent voir se produire.

08:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.