24/06/2016

Le brexit

Le brexit

Me culpa, mea maxima culpa ! Je me suis trompé en présidant le succès du in et du remain. Oh, je ne serai pas le seul, mais tout de même.
Ainsi donc, nos amis britanniques nous quittent, ils rejoignent l’insularité séculaire de leurs ancêtres, au lieu de continuer à construire l’Europe avec nous. Depuis ce matin tôt, au réveil, j’avais la gueule de bois : que des commentaires sur les conséquences de ce vote inattendu. Mais tournons nous vers l’avenir. Que va y il se passer ? D’abord et j’y tiens beaucoup, les Britanniques restent nos amis et nos alliés, nous continuerons à aller chez eux et eux à venir chez nous. Nous les informerons des menaces terroristes pesant sur eux et ils en feront de même pour nous. Il faut aussi battre notre coulpe : cette Europe ne convenait pas. Les eurocrates de Bruxelles se mêlaient de tout et de rien à la fois, ils exerçaient sur ces pauvres British une tutelle des plus pesantes. Et une chose m’a frappé ce matin : tous ces gens simples qui s’estimaient envahis par des réfugiés arabo-musulmans, par ces Polonais adeptes du tourisme social, pratiquant le dumping etc… Il fallait y mettre fin et que fit Bruxelles ? Elle tenta d’imposer un quota de réfugiés, et menaçait de lourdes sanctions financières les récalcitrants . En fait, c’est la commission européenne de Bruxelles qui a provoqué le Brexit et qui en est responsable. Le problème maintenant va être de gérer la suite ; Que vont faire le Danemark et la Grèce, sans même parler de l’Espagne et du Portugal ? Que va faire l’Allemagne qui va être au centre de toutes critiques avec la politique d’austérité et d’équilibre budgétaire ? Que va faire la Pologne ? Bref, un effondrement général est à craindre. Est ce que l’on va rénover l’Europe en profondeur ou proposer de simples rustines ? Si c’est la seconde possibilité qui s’avère alors adieu l’Europe !

Il faut une certaine légitimité renouvelée pour s’attaquer à ce chantier. Les gouvernants actuels l’ont ils ? C’est toute la question comme dirait Hamlet

15:24 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Pourquoi dire que les Britanniques nous quittent? Vous pouvez aller à Calais, vous ne verrez pas le fanal du navire The Queen Elysabeth II accroché à Douvres disparaître au loin. Ils quittent tout simplement l'UE, rien d'autre, et les raisons que vous donnez sont très certainement les bonnes.

Je pense qu'il y a eu suffisamment de signaux chez les eurosceptiques qui auraient du inciter les "zélites" de l'UE de faire une pause et réfléchir sur ce qui désiraient les Peuples européens. Mais non, eux savaient ce qui était bon pour eux, tout comme l'éleveur de canard ou d'oie qui pour faire son gras gave ses bêtes jusqu'à les faire crever.

Alors quid de l'avenir de l'Europe, de l'UE, surtout de l'UE. Effectivement, si le choix des "zélites" est de juste mettre des rustines, ce sera la mort de l'UE, pas de l'Europe. Attention, ne dites jamais Europe lorsque vous parlez de l'UE, ce sont deux entités différentes. Revoir de fond en comble le principe de l'UE ce sera de toutes manières briser cette entité.

L'UE est probablement morte ce 23 juin 2016.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 25/06/2016

Cher Monsieur,

Comme la très grande majorité des gens, il y a bien des choses que vous semblez ignorer sur ce sujet. L'UE n'est qu'une partie d'un projet beaucoup plus grand. Je vous conseille donc vivement de lire cet article qui présente un livre du Prof. Dr. P. Hillard, auteur qui ne se base que sur des faits avérés et cite toujours ses sources, preuves à l'appui. Avant de critiquer lisez tout, puis, si vous n'êtes pas convaincu, verifiez par vous-même ce qui est dit!

http://www.voltairenet.org/article164176.html

puis, après avoir tout lu, lisez ce billet sur un autre blod TdG, qui en est en partie une confirmation:

http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2016/06/22/une-premiere-le-passeport-unique-africain-lance-en-juillet-p-277160.html

Bien cordialement,

J Derville

Écrit par : Jean Derville | 25/06/2016

Les commentaires sont fermés.