19/06/2016

Le brexit n'aura pas lieu...

Le Brexit ne se produira pas

La Grande Bretagne ne quittera pas l’Union Européenne. C’es le sang de cette pauvre députée, si généreuse et si dévouée qui le veut : son sang versé va dissuader les partisans du Brexit qui auront honte de ce qui s’est passé.

Mais e qui est intéressant, au plan humain, aux yeux du philosophe, c’est cette articulation entre le temps et le vie.. Personne sur cette terre ne pouvait prévoir un tel drame ; personne ne pouvait prévoir que les courbes s’inverseront et accorderaient au maintien au sein de l’UE plus de trois points d’avance. Alors que c’était l’inverse jusqu’ici.

Sans tomber dans les travers de l’exégèse, ni sombrer dans un délire religieux, il faut bien reconnaître que si l’avenir n’est écrit nulle part il y a forcément une intelligence cosmique, une forme de dessein, d’intelligent design qui, quelque part, guide le développement historique. Sinon, cela vaudrait dire que l’univers des hommes ne suit aucune ligne, qu’il est livré à lui-même. Une telle option est inacceptable au plan éthique. Cela voudrait dire aussi qu’aucune loi morale n’imprègne le monde, les relations entre les êtres, bref l’absence de toute loi, de toute prévoyance, de toute prévisibilité.

Qui a guidé le bras de l’assassin ? Quelles idées politiques ou philosophiques ont bien pu le conduire à commettre l’irréparable ? On ne le saura jamais avec certitude. Des détails déterminent parfois l’avenir même de l’humanité. On sait que le généralissime D. Eisenhower avait rédigé deux discours après le début du débarquement en Normandie : l’un pour la victoire, l’autre pour la défaite et le reflux. Imaginez simplement des caprices imprévus de la météorologie ! Imaginez que les forces au sol n’aient pas eu le soutien aérien prévu, s’il avait trop plus, empêchant les avions de prendre l’air… Imaginez, enfin, que l’on ait réveillé Hitler qui avait pris des somnifères pour jouir enfin d’un peu de sommeil réparateur. Il aurait peut-être déplacé de Calais vers la Normandie la redoutable division blindée SS, pourvue de chars tigre…

A une moindre proportion, on peut dire que le meurtre de cette pauvre femme innocente a changé la donne. Les partisans du Brexit n’oseront plus utiliser les violents arguments qu’ils ont utilisés jusqu’ici et qui donnent mauvaise conscience à certains de ses partisans…

11:53 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Vous avez raison. Le meurtre de cette femme fera que le Brexit n'aura pas lieu. Pourquoi : Parce que les gens votent avec leur sentiments et par avec leur intelligence. Les médias formatent la pensée humaine. Ils nous "balancent" à longueur de journée des migrants qui se noient, d'autres qui fuient des guerres fratricides, un enfant palestinien assassiné par un soldat israélien, des clandestins à Calais qui vivent dans de mauvaises conditions, etc. etc. Résultat : les citoyens ne réfléchissent plus, Ils ne cherchent plus à comprendre se qui se passe. L'islamisme fait son lit de tous ces événements il profite de la sensibilité des occidentaux pour envahir l'Europe et en changer les composantes culturelles, religieuses et politiques. Le meurtre odieux de cette députée va faire changer le vote d'un nation européenne mais ne permettra pas de prendre en considération le mal-être que vivent de plus en plus d'européens a qui on retire le droit de vivre leur identité propre.

Écrit par : norbert maendly | 19/06/2016

S'il y a une "intelligence cosmique, une forme de dessein, d'intelligent design qui, quelque part, guide le développement historique":

les journalistes ne devraient-ils pas se demander s'il ne serait pas temps pour eux d'approfondir leurs connaissances à propos de cette tendance à attribuer à l'autre ce que l'on ferait ou ressentirait soi-même (projection) en écrivant et/ou en faisant parler l'autre comme on le ferait en jeu avec une marionnette!?

Affirmer au lieu de présenter directement des questions aux personnes concernées prêts plutôt à renoncer à un article en l'absence d'informations indiscutables parce que données par les personnes concernées directement (non rumeurs ni ragots ou supputations) plutôt que de parler ou écrire en leur lieu et place!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/06/2016

Les commentaires sont fermés.