04/04/2016

Michel Sapin a eu raison de relever la naïveté de la Belgique

Michel Sapin a eu raison de relever la naïveté de la Belgique

La correction apportée subséquemment par le Premier Ministre, en visite de condoléances à Bruxelles, s’explique par des raisons diplomatiques et compassionnelles. Et je dois moi aussi, sans la moindre réserve, témoigner à nos voisins, amis et alliés belges notre soutien, notre solidarité et notre compassion en ces temps si difficiles.

Paris est passé par là en janvier et en novembre, et rien que dans le second cas nous avons eu 130 morts et des dizaines de blessés. Et c’est justement sur cela que je souhaite revenir, comme le fit le ministre français des finances.

Tous ces commandos venus frapper Paris venaient de Bruxelles ou s’y étaient rendus pour y faire leurs sinistres emplettes. Molenbeek, ce quartier presque entièrement islamisé de la capitale belge, semble, à ce qu’on dit, avoir fermé les yeux sur les agissements des délinquants et futurs terroristes radicalisés désormais. Certes, les autorités locales se défendent d’avoir engagé une sorte de pacte de non agression avec ces terroristes : on ferme les yeux sur vos différents trafics mais en échange vous sanctuarisez notre territoire. Cela ne s’est probablement pas passé ainsi, au pied de la lettre, mais l’on est stupéfait de voir, après coup, combien les terroristes ont pu accumuler d’armes et de munitions dans leurs habitations louées sous de fausses identités. Or, la Belgique est certes un petit pays mais qui abrite toutes les institutions de l’UE et dispose donc d’organismes de renseignement et de protection : comment s’explique cette cécité ?

Les commandos qui ont frappé Paris sont venus de Belgique. Leurs membres étaient pratiquement tous nés dans un pays arabe ou nés sur place mais issus de familles d’immigrés… Ce qui repose avec une grande acuité la question de l’intégration. J’avais déjà exprimé ce divorce en parlant de gens qui habitent parmi nous mais se refusent à vivre avec nous, au motif que nous n’avons pas la même religion, ni les mêmes valeurs

En gros, la Belgique a accueilli trop de gens de culture étrangère sans insister sur l’apprentissage de la langue, le respect de nos valeurs, le rejet de l’exclusivisme religieux, l’égalité absolue des hommes et des femmes devant la loi, etc…

Et c’est bien pour cela que le ministre Michel Sapin a hélas eu raison de dire ce qu’il a dit !

Songez que le terroriste assassin Salah Adbelslam a pu se cacher pendant des mois au cœur même de la capitale belge sans être repéré. Certes, nos amis belges pourraient rétorquer en parlant de la Seine Saint-Denis et ils auraient raison. Mais cette polémique serait stérile. Quand les deux pays se sont alliés pour œuvrer de concert, ils sont obtenu des résultats. En règle générale, l’union fait la force.

Mais l’UE et le monde civilisé, le monde judéo-chrétien, n’ pas encore trouvé la parade efficace. Je ne dirai qu’une chose : quand on a de vraies convictions, on se mobilise pour les défendre.

16:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.