22/02/2016

La Turquie n’attaquera pas la Syrie

La Turquie n’attaquera pas la Syrie

Le président turc n’est pas fou, il ne ferait pas un pli face à la puissante armée russe et l’OTAN se limitera à des condamnations verbales s’il y avait une confrontation armée. C’est d’ailleurs ce qui a dû se passer, les Turcs ont sondé l’OTAN et donc les USA pour savoir s’ils pouvaient compter sur un appui réel, des conseils d’extrême prudence leur ont été prodiguées.

Le président turc n’a pas son pareil pour pincer la corde sensible du nationalisme de ses compatriotes ; il veut faire croire qu’il ne redoute rien et a fait abattre un avion de chasse russe, ce que Poutine ne lui pardonnera jamais et lui fera chèrement payer.

Il y a un risque d’escalade ; d’un autre côté, les Turcs ne peuvent pas rester les bras croisés s’ils s’estiment victimes d’attaques ou d’attentats de la part de tel ou tel mouvement kurde. Mais il y a des lignes rouges. Les Russes sont aux aguets et le Pr Erdogan ne devrait pas tomber dans le piège que vont lui tendre les Russes s’il venait à détruire un autre avion de Vl. Poutine.

Il faut être très prudent ce temps ci avec les Russes. Poutine cherche une action d’éclat et il est impensable qu’il ne lave pas dans la douleur l’affront turc.

Et dans toute cette affaire, le gagnant, c’est Bachar. Son armée n’a plus à se battre, elle avance pour occuper les territoires que l’aviation russe a nettoyés pour elle. Forcément, cela change le cours de la guerre…

Quand je pense qu’on ne donnait pas cher de l’avenir de cet homme…

20:55 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Mais personne ne conteste qu'Erdogan finance et arme des unités de combattants dits "djihadistes",
quelques soient les territoires Syrie-Irak-Libie (...) où ces combattants "combattent" tuent, bombardent, massacrent, violent mutilent kindnappent et tuent,

histoire d'être sur 1 payroll, histoire de toucher du fric

Écrit par : divergente | 23/02/2016

Les commentaires sont fermés.