09/02/2016

Angela Merkel, les migrants et l’Europe

Angela Merkel, les migrants et l’Europe

Pratiquement aucun autre pays de l’Union Européenne ne veut vraiment emboîter le pas à la folle politique de la chancelière allemande concernant l’accueil des réfugiés ou de ceux qui se font passer pour tels. Aujourd’hui, tous les pays européens, même ceux qui se voulaient ouverts aux Arabes et aux réfugiés en général (Danemark, Suède, etc…) se recroquevillent sur eux-mêmes, constatant enfin que le fossé culturel est énorme et ne saurait être comblé. Certes, il y a des gens qui sont de véritables réfugiés politiques dont la vie est menacée sur place, comme ces pauvres habitants de quelques quartiers d’Alep qui subissent les bombardements russes quotidiens, qui n’ont plus rien à manger, n’ont pas de médicaments, etc… Mais l’idée qu’un pays pouvait se vider de millions d’habitants et chercher refuge dans un autre pays, notamment dans cet eldorado imaginaire qu’est l’Europe, n’a pas effleuré l’esprit de la chancelière qui a très mal agi et fut encore plus mal conseillée.

Pour ma part, je pense que l’élément moteur dans toute cette affaire, le facteur déterminant ( das übergreifende Element, das sie zu diesem unbesonnenen Schritt bewogen hat), demeure de nature démographique : l’industrie, l’économie allemande va avoir besoin de millions de travailleurs, il va bientôt lui manquer des millions de bras ; or, la natalité marque le pas outre-Rhin. Mais ne fallait il pas promulguer une législation nataliste au lieu de cet afflux d’étrangers ? Quand j’étais encore professeur à l’Université de Heidelberg, je me souviens que le même problème s’était posé et le pouvoir à l’ époque avait fait venir des Hindous en Allemagne. Die Zeit avait alors publié une manchette (Schlagzeile) : Kinder statt Inder, jeu de mots intraduisibles en français. Qui signifie : faites des enfants au lieu de faire venir des Hindous…

En quelques semaines des millions d’hommes et de femmes se sont installés sur le sol européen alors que les gouvernements distribuaient des visas au compte-goutte. J’ai assurément une pensée émue pour celles et ceux qui ont perdu la vie en tentant de traverser la mer Méditerranée. C’est un drame inoubliable.

Mais si l’on réfléchit froidement, on peut dire que l’Allemagne se prépare des lendemains très difficiles ; même la chancelière le sait, elle qui mettait en garde contre le multiculturalisme. Il suffit de voir l’exemple français et les sérieux problèmes, même de sécurité intérieure, qui se posent… Un seule exemple : la quasi totalité des terroristes de janvier et de novembre 2015 étaient de nationalité française, ayant bénéficié du droit du sol (jus soli).

Une dernière remarque : les USA bombardent la Syrie et un peu l’Irak depuis près de cinq ans, à quelques différences près. Les Russes en quelques mois ont renversé les équilibres, partout Daesh et les rebelles anti Assad sont sur la défensive, partout les troupes de Bachar avancent. Et il y a fort à parier que d’ici quelques mois Bachar aurait repris le contrôle de la situation.

Quelles leçons faut il en tirer ? Je crois que c’est clair. Si les Occidentaux veulent stopper les métastases de ce mal presque incurable ils doivent appliquer en Libye la même méthode que les Russes en Syrie. Sinon Daesh sera à 300km de Lampedusa…

08:57 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Les gouvernements européens ont tous crus se faciliter la tâche en choisissant l'immigration au lieu d'une politique de natalité.
Nous, surtout nos descendants, en paierons le prix: non seulement nos valeurs de civilisation auront été sacrifiées, mais nous nous trouverons avec une masse de gens inemployables lorsque, mouvement inévitable, les travaux ingrats auront tous été repris à moindre coût par les machines robotique déjà à l'oeuvre dans de nombreux secteurs, comme l'automobile.

Écrit par : Mère-Grand | 09/02/2016

Monsieur Hayoun,

Vous écrivez:
"or, la natalité marque le pas outre-Rhin. Mais ne fallait il pas promulguer une législation nataliste au lieu de cet afflux d’étrangers ?"
Exactement. Mais le calcul est vite fait. En termes de profit il est plus avantageux de faire venir des étrangers qui seront sous payés, ne revendiqueront rien en termes de salaires, que de mener une politique nataliste qui va coûter cher en termes d'écoles, de crèches, de salaires et d'allocations familiales. Car oui pour inciter à faire des enfants, il faudra augmenter les salaires. L'horreur absolue pour les dirigeants d'entreprise. Quand on sait que les salaires sont inférieurs en Allemagne par rapport à la France.

Écrit par : Charles | 09/02/2016

L'Europe a besoin d'une chimio. Il est pas certain qu'elle s'en sorte.

Écrit par : norbert maendly | 09/02/2016

Ca me fait bien rire cette soi-disante insuffisante natalité! Avec tout ce que l'on a perdu en emplois manuels (par des robotisations notamment)et l'avenir technologique que l'on porte aux nues, je me dis qu'il y aura bientôt plus d'emplois. Franchement nous faire croire qu'il faille faire venir des migrants pour compenser, c'est nous prendre pour des demeurés!

Ces migrants ne sont que des instruments pour le dumping salariale béni par nos entrepreneurs suisses et européens!

Écrit par : Corélande | 09/02/2016

Norbert maendly


L'Europe aurait-elle besoin d'une chimio ou d'une psychanalyse mais débouchant sur la psychologie des motivations?

Les cancers comme les névroses sont des perturbations d'ordre psychosomatique avec à l'origine un choc vécu trop dans l'isolement, le patient/e gardant pour lui/elle ce qui est arrivé l'ensemble ensuite s'enfonçant dans sa chair psychique puis biologique comme une écharde dans la peau.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/02/2016

Angela reste cette protestante de l'Est qui chevauche un paquebot d'Etat économique qu'elle ne peut contrôler,

soit une Allemagne réunie dont la balance économique stagne entre la survie d'une économie de l'emploi exclave de sous-payés ne cotisant pas à son économie

sauf que.
pendant que sur les plans des solutions énergétiques écologique etc, les allemands font leur boulot: j'aimerais bien trouver mes matériaux de capteurs solaires et matériaux d'isolation produits en Suisse,


au lieu de voir des élus pas trop suisses s'évertuer à nous imposer le financement de catastrophes archi que ce Nouvel & sa sté imposent aux contribuables.

Écrit par : divergente | 09/02/2016

La névrose européenne c'est de croire qu'elle est responsable des maux qui secouent le monde arabe. Sa culpabilité l'empêche de rejeter la migration qui s'enfonce dans sa chair sans en acquérir l'ADN. Le djihadisme est la manifestation brutale de certaines cellules qui partagent avec des millions d'autres l'espoir d'une conquête.

Écrit par : norbert maendly | 09/02/2016

@Corélande
Je pense que vous avez raison et que les "dirigeants" de l'Europe ne sont pas capables de voir l'avenir au-delà de leur prochaine ré-election.

Écrit par : Mère-Grand | 10/02/2016

@Monsieur Hayoun Merci pour ce très bon article qui adoucira l'éventuelle colère des nombreux Suisses à qui on a voulu faire endosser la paternité du conflit 39-45
A peine nés et déjà certaines églises arrivaient avec leurs sabots pour culpabiliser les enfants .Aussi quand on ressent la culpabilité actuelle de la part de certaines ONG ,faut pas exagérer on a déjà payé le prix de la lâcheté qui laissait enfermer des enfants Suisses pour en accueillir d'autres ce qui humanitairement parlant était logique là n'est pas le problème /ceci sans vouloir remuer le bâton dans la vase du passé /
Une fois suffit Il est temps que les citoyens surtout parmi les plus jeunes que tous prennent conscience qu'ils ne sont en rien responsables de la fatuité de certains dirigeants qui déclarent les guerres sans mesurer les conséquences pour leur propre peuple et leur avenir à eux
Très bonne journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/02/2016

La névrose européenne est-elle de croire qu'elle est responsable des maux qui secouent le monde ou le problème des dirigeants est-il celui de vouloir faire croire aux peuples, en criant à la guerres, qu'ils sont responsables des maux qui secouent la planète

(A Cdans l'air des invités on dit qu'il fallait pour sa réélection à F. Hollande le peuple derrière lui mais que pour cela il faut l'argument à faire entrer dans les crânes que "nous sommes en guerre"!


En l'occurrence névrose ou confusion européenne?


Il ne faut pas qu'un entretien pour savoir si le patient en face de soi est uniquement malade ou, également, de mauvaise foi!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/02/2016

@Madame BelakovskiVous parlez de névroses ueropéenne mais souvent entretenue par des névrosés obessionnels comme certains pasteurs de l'époque usant leurs fidèles à coups de sermons accusateurs et quand on sait que certains enfants devaient y assister dès leur naissance pour ensuite dés la primaire supporter des heures de cachot punition célèbre pour qui osait rire en dehors de la classe et qu'aucun adulte n'osait s'exprimer ouvertement il y avait de quoi faire croire aux enfants qu'ils étaient responsables de tout
Souvent la bouche de trop à nourrir servait d'exutoires ! quand aux mines de chiens battus affichées sur de nombreux visages d'enfants ayant découvert très jeunes les images des camps de concentration sans que personne y compris instits et pasteurs ne donnent d'explication on comprend que tous aient développé des maux de dos ,avoir les épaules larges c'est très bien mais à chacun sa croix
Beaucoup ^d'internautes ont réalisé que le paquebot souvent montré plein de migrants n'était que l'image du paquebot photographié avec des réfugiés Albanais et on a tous vu des images avec Exodus ! les technologies modernes permettent de publier n'importe quoi pourvu que cela alimente la rumeur et permette a certains profiteurs de s'en mettre plein les poches

Écrit par : lovejoie | 11/02/2016

lovejoie,

En laissant de côté ces affreux pasteurs (par ailleurs souvent respectés) en passant de névrose à psychologie des motivations on note qu'en fin de seconde guerre mondiale les dirigeants disaient "Plus jamais cela"! la guerre.
Fondons l'Europe.

Ce qui à l'attention des peuples n'était pas dit?

Affaires de charbon et d'acier.


Au gré des intérêts des puissants nous autres tous comme pions sur échiquiers.

Jetons les dés!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/02/2016

Si l'Allemagne a besoin de travailleurs, elle peut trouver de millions de chômeurs en Espagne et Grèce qui seront heureux de venir. Ainsi il n'y aura pas de problèmes d'intégration. Ce matin à la Radio 1 de RTS il y avait un interview avec Malika Sorel-Sutter, Membre du Haut Conseil à l'intégration (HCI) en France, au sujet de son livre, La Décomposition de la France. Elle parle des difficultés de l'Intégration culturelle de certains migrants des autres continents.
Non, il ne faut pas faire en Lybie comme les Russes en Syrie! Les Russes font un "bombardement tapis", tuant civils et les bons opposants Syriens! Hier j'ai rencontré un médecin Syrien qui est juste revenu de la Turquie où il a parlé avec beaucoup de migrants Syriens, et il dit aussi que ce que les Russes font est scandaleux. En plus, ils ont saboté la conférence de paix à Genéve en réfusant d'arrêter les bombardements.
Livia Varju

Écrit par : Livia Varjui | 11/02/2016

Les commentaires sont fermés.