02/02/2016

Incertitudes sur l’avenir politique de Madame Hillary Clinton

Incertitudes sur l’avenir politique de Madame Hillary Clinton

Les résultats très serrés du caucus de l’Iowa conduisent à douter du charisme supposé de Madame Clinton qui se croyait déjà à la Maison Blanche. Certes, elle n’est pas femme à céder si facilement mais les résultats de ce matin vont refroidir ses ardeurs, quoiqu’elle en dise.

Comment s’explique cette déconvenue qui est en réalité une véritable défaite électorale ? Il me semble, qu’en plus de la personnalité de son challenger qui vise les classes moyennes, la lutte contre Wall street, une meilleure répartition des richesses et une réforme fiscale, il y a la personnalité de la candidate qui se croit toujours la première dame des USA et promène à la ronde une arrogance aristocratique que rien ne vient justifier… Madame Clinton a besoin d’un zeste d’humilité et de modestie, même quand elle fait semblant de remercier ses militants qui se dépensent sans compter, on sent bien qu’elle se croit nettement au-dessus de ce petit peuple auquel elle accorde l’insigne honneur de la servir. Et qu’elle aura vite oublié…

Une autre chose joue contre elle, le parfum de la revanche qui se dégage de sa campagne : nul n’a oublié le tonitruant : Shame on you, Barack Obama (Honte à vous, Barack Obama). Personne n’a cru à leur réconciliation, même lorsque cette dame devint secrétaire d’Etat. Hélas, il y eut tous ces courriels classifiés Top secret qui se sont retrouvés sur son mel personnel. Ce fut une imprudence incommensurable. Sans même parler de ce qui s’est réellement passé à Benghazi avec le personnel diplomatique US, massacré sur place ! Et là je pense, cependant que l’on exagère sa responsabilité.

Je pense que ce qui va jouer contre elle n’est autre qu’elle-même= cette excessive assurance, cette arrogance et cette sensation de supériorité la desservent. Peut-être aussi un aspect physique : ce n’est plus la gracieuse petite femme du temps jadis, mais une personne âgée, même un peu boudinée (pardon) qui ne se meut plus avec ll’aisance nécessaire et qui remonte à quelques années. Elle devrait faire un régime pour perdre quelques kg.

Mais l’essentiel, c’est cette distance qu’elle établit entre elle et les autres, même quand elle se blottit contre son époux, considérablement amaigri avec ses cheveux blancs. Le retour risque d’être difficile. Il est très difficile de changer en profondeur. Les remèdes cosmétiques ne trompent personne. Si on se veut proche du peuple des électeurs, on ne fait pas la moue, on évite ce port altier qui n’est pas de mise ici…

Mais qui sait ? Souhaitons lui tout de même un redressement de sa côte de popularité. Et peut-être l’arrivée dans un fauteuil dans ce bureau ovale qu’elle connaît si bien…

09:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.