03/01/2016

L’Arabie saoudite et l’Iran

 

 

L’Arabie saoudite et l’Iran

On avait déjà consacré un long blog à cette opposition de plus en plus violente et directe entre ces deux puissances régionales. Cette fois ci, on n’en est plus aux supputations mais aux constats : les ambassades et consulats saoudiens brûlent en Iran, lequel est coutumier du fait, souvenons nous de l’ambassade des USA à Téhéran, et les menaces se font de plus en plus évidentes. Il faut dire que l’Arabie a franchi toutes les barrières de la nature humaine : 47 exécutions le même jour, dont celle d’un cheikh chiite dont les Iraniens avaient exigé la grâce et cru l’avoir obtenue. Hélas, il n’en fut rien et les Iraniens avaient alors fulminé des menaces claires, allant jusqu’à parler d’un prix élevé que les Saoudiens auraient à payer après la décapitation du Cheikh…

Pour nous Occidentaux, de telles actions, en soi abominables, sont inimaginables. Mais pour les protagonistes, c’est monnaie courante. L’Arabie ne detient pas le triste monopole des condamnations à mort en place publique, avec exposition des cadavres des suppliciés. L’Iran a lui aussi un goût prononcé par les exécutions en place publique par pendaison. Bref, les deux ennemis se lancent des invectives et la tension a si fortement augmenté qu’une confrontation militaire directe n’est plus à exclure.

L’Arabie est très engagée en Syrie, au Yémen, à Bahreïn et plus discrètement en Irak. L’Iran, dans tous ces pays soutient les forces que les Saoudiens combattent. Un jour ou l’autre, ces deux pays qui luttent pour devenir la puissance hégémonique de la région, adoptent des positions absolument inconciliables. Même au plan économique, on peut déceler dans l’attitude des Saoudiens, des visées anti-iraniennes : Ryad préfère inonder le marché des hydrocarbures afin de contrecarrer les velléités de Téhéran de revenir en force sur la place mondiale et engranger des milliards de dollars dont il a bien besoin. Les Saoudiens savent que les USA et d’autres pays vont restituer les milliards de dollars bloqués en raison des sanctions de l’ONU et des USA. Cela va redonner de l’oxygène à une économie iranienne qui en manquait terriblement… Et si la manne pétrolière se surajoutait à cela, ce serait un encouragement aux Mollahs de Téhéran de jouer les grandes puissances, alimentant des foyers de tension.

L’Arabie préfère donc mener aussi une guerre économique, même si cela la pénalise en tout premier lieu. Que va t il se passer à présent ?

Au plan régional, dans la lutte contre Daesh, cela représente une brèche car l’Iran, d’un côté, l’Arabie, de l’autre, combattent l’EI, certes dans des coalitions opposées mais poursuivant le même objectif. Il y aura donc un affaiblissement.

Ce qui est prévisible, c’est que les USA vont devoir intervenir pour calmer les uns et les autres. Or M. Obama est doublement handicapé : d’une part, il rêve de se désengager du Proche Orient où les conflits sont insolubles, et d’autre part, il est en fin de mandat. Ce qui est une excellente nouvelle.

  1. Obama s’est mis à dos tous les alliés traditionnels arabes de l’Amérique, au point que même les Saoudiens ont pris des contacts informels à l’ONU avec les… Israéliens. Ne parlons pas des Egyptiens qui préfèrent acheter des armes aux Français alors que leur armée était équipée par les USA.

En conclusion, il ne faut pas s‘attendre à quoi que ce soit de nouveau, avant le remplacement d’Obama. Qu’elle passe vite cette année d’attente avant de pouvoir voir un visage nouveau à la Maison Blanche…

13:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Je vous rejoins dans votre analyse Mr MRH.

J ajoute qu il faudrait envoyer une commission d enquête sur place pour enquêter si la Saoudie avait commis une violation des Droits de l Homme(DDH)ou pas. Néanmoins, une telle violation, il paraît, est une chose "très peu probable" vu la réputation de "havre de démocratie, de paix et du respect des DDH en Arabie".
Qui pourrait faire cette enquête mieux que le Conseil des DDH de l ONU à Genève? Diantre, quelle interrogation!!
Il faudrait contacter le Panel No 4 (sauf erreur) du conseil des DDH à Genève qui engage les investigateurs qui enquêteront sur une éventuelle violation des DDH. ça tombe pile poile et à pic, c est la Saoudie-même qui le préside depuis peu grâce au soutien indéfectible des USA et la France, entre autres ( sauf erreur). De surcroît, que ce poste de Présidence et l hypothétique enquête en question seraient "valorisés" du fait que la Saoudie n a pas encore signé à ce jour la charte des Droits de l Homme , au fait pourquoi faire puis qu ils appliquent depuis belle lurette la Charte des Droits de l Homme Mâle.

Néanmoins, une guerre entre l Iran et la Saoudie n est pas pour demain (peut être pour après demain!) puisque les Iraniens disent que "la main divine" va se venger dure de la Saoudie""(sans blague!!). C est vrai que l excès de la Religion dans toute religion, monothéiste entre autres, entrave l accès à la Raison, à l Intelligence et au Sens Critique.

In fine, les contacts Saoudie-Israel à l ONU( comme cité dans l article chapeau ci dessus) sont venimeux et louches. Soit et "Amen".

Écrit par : Charles 05 | 03/01/2016

Les commentaires sont fermés.