24/12/2015

Hollande imprévisible et fin calculateur

 

 

Hollande imprévisible et fin calculateur

Je devrais peut-être présenter des excuses car hier j’ai accusé François Hollande de ne pas avoir tenu parole quant à la révision de la constitution qui doit désormais comprendre la déchéance de la nationalité, même pour des gens nés en France et qui se seraient rendus coupables d’actes de terrorisme.

Mais vous devez savoir que la rumeur suivante a couru dans les salles de rédaction : le pouvoir aurait enfumé tout le monde pour prendre tout le monde à revers et forcer Ch. Taubira à s’enfermer dans un piège. En clair, on pense que Hollande a fait croire qu’il renonçait alors qu’en réalité il avait toujours eu l’intention de faire passer cette mesure. Si cette rumeur s’avérait, alors on a affaire à un véritable Machiavel en comparaison duquel même Mitterrand serait un enfant de chœur

Je ne sais que penser ; on dit que la politique est un jeu cruel et qu’il n’y a pas dans ce jeu là la moindre amitié. Ce qui est frappant , c’est que seule une personne était dans la confidence , c’est Me Royal puisqu’elle répondait posément à une journaliste que la déchéance serait maintenue alors que tous les autres, je dis bien tous étaient persuadés du contraire. Le suspens a été maintenu jusqu’au bout.

Essayons d’analyser ce qui s’est vraiment passé : un sondage donnait 92% des Français désireux de voir la déchéance inscrite dans la constitution. Hollande a peut être voulu être dans la ligne. Cela ne me paraît pas convaincant de la part d’un homme qui ne tient même pas compte du résultat des régionales. En outre, il s’est brouillé avec son parti, il est vrai, cependant, qu’il lui fait avaler toutes les couleuvres.

Alors quid de cette affaire ? Je crois que c’est 2017 qui explique tout ceci. L’homme cale tout ce qu’il fait ou ne fait pas sur cette échéance. Il sait qu’il aura des difficultés avec le PS et avec la gauche de la gauche, sans même parler des écologistes et de tous les éclopés du gouvernement (Mélenchon, Montebourg, Duflot etc…). Mais peu lui chaut, il rêve d’une autre majorité allant de la droite du PS au centre. Pour lui, ce qui compte c’est 2017. Mais dans ce cas de figure, il court de gros risques. Toutefois, il a encore un pouvoir de division et surtout il est arrivé à marginaliser Taubira de manière royale. Cruel jusqu’au bout, il veut qu’elle porte le projet au parlement alors que la droite dont le président a besoin pour parvenir à ses fins, jure que Taubira doit partir. Et tout de suite

François Hollande n’a pas réussi un coup mais au moins deux ou trois. Quel champion au jeu d’échecs. Evidemment, il ne fera rien pour faire partir une dame qui l’indispose depuis un certain temps. Mais lorsque la droite mettra dans la balance son vote ou le départ de Taubira, il fera semblant de la soutenir et saluera qu’elle se sacrifie pour l’intérêt supérieur de la nation. Et un fauteuil tout chaud l’attend au Conseil constitutionnel.

Et quid de la droite ? Hollande pense l’avoir prise au piège et aussi avoir donné des gages aux électeurs du FN. Mais franchement, je crains que les gens ne puissent pas suivre cet enfumage.

Mais bravo l’artiste ! Taubira qui se croyait protégée par les frondeurs, s’est elle même enfermée dans le piège. Quelle idée : aller dire à Alger de telles choses. Inouï.

17:46 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

"""(...) le pouvoir aurait enfumé tout le monde pour prendre tout le monde à revers et forcer Ch. Taubira à s’enfermer dans un piège""".

Il aurait été plus déontologique de lui dire prends la porte, Taubira!

C est vrai que la moralité n est plus de mise. Dirais je , c est normal vu les alliances louches, très louches de la France avec des pays étrangers Amis ou Alliés. De Gaulle disait "il n y pas d Alliés ni d Amis, il n y a que des Intérêts mutuels". Alors, pactiser même avec le diable est devenu "normale". Quel pays de droit de l homme vanté 24/24 et 7/7.
Et quel panier de crabe! C est vrai que la mafia n aurait fait mieux!

Toutefois, bonnes fêtes de Noël à ceux qui les célèbrent et à Tous.
Cordialement.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 24/12/2015

@Monsieur Hayoun Notre métier consiste en tant que soignants en psy à chercher à comprendre le fonctionnement de certains cerveaux
Cependant concernant les politiciens c'est à en perdre son latin et son temps
Avec la mode du selfie qui conduit à trop vouloir paraitre , les Dieux leurs tombent sur la tête à tous

Écrit par : lovejoie | 25/12/2015

Hollande imprévisible et fin calculateur?

Les "soignants en psy qui cherchent à comprendre le fonctionnement de certains cerveaux " (well!) redoutent le risque de "projection" c'est-à-dire d'attribuer à l'autre ce que l'on ferait ou penserait (projetterait) soi-même.

Madame Taubira vient de subir un coup rude.

Une autre avant elle au moment de l'élection de François Hollande.

Nul n'ignore que sans les voix de Mélenchon, Bayrou et Ségolène Royal François Hollande n'aurait pas été élu.

Or comment traita-t-il son ex compagne Ségolène Royal?

Aucun poste ministériel ou autre pour elle.

Frappant en l'occurrence (quelle qu'ait été la vie privée de F. Hollande et de Ségolène Royal) le manque de courtoisie, d'égards et, précisément, de finesse psychologique de François Hollande avec, en prime, la vision publique à répétition de sa compagne du moment.

Changement par la suite, un ministère à Ségolène, certes, mais en pensant à qui?

A Ségolène, personne consciencieuse et responsable ou à lui-même, Hollande?

Manque de savoir-vivre comme de cœur évident (les "sans-dents"!) et en aucun cas au moins "inné" le capital de sympathie qu'inspirait quelqu'un comme Jacques Chirac.

Si bien qu'au vu de l'échec présent si votant en France... sans se tourner vers Marine Le Pen on pourrait envisager par le choix de son vote de ne pas "récidiver" concernant François Hollande.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/12/2015

@lovejoie,
Soyez certaine que les politiciens savent bien, voire très bien, ce qu ils font et ils ne sont pas autant des "cas" à nous faire perdre notre temps et notre latin. Je pense qu ils font déchoir la France, nation et/ou patrie, à voir, de sa dignité.

En règle générale, ces politiciens sont redevables aux électeurs du moment où ils étaient choisis par eux. Ces électeurs-citoyens ont besoin d être gouvernés mais seulement quand c est eux qui gouvernent ce qui n est absolument pas le cas en France ( notre sujet), entre autres.

Au sujet de la déchéance de nationalité en question, n est on pas entrain de remplacer les actes par les symboles auxquels la France est coutumière? On n exporte pas un terroriste déchu d une de ses 2 nationalités et son pays d origine ne le re-prendrait pas non plus. Vous verrez les recours à la cour européenne de justice contre de telles déchéances de nationalité des bi-nationaux ( ou naturalisés) mais qui sera certes pour quelques petits cas qui comptent sur les doigts de la main. Un terroriste, on ne l exporte pas mais on le condamne soit à prison à vie soit à la peine capitale et à la mort. On ne fait pas l éponge afin de siphonner les idées des autres partis politiques très "Adversaires" afin de faire de la place et de leur vider de leurs chevaux de bataille. Chevaux qui n ont nullement la même couleur que les nôtres voire à l opposé. Faire l éponge pour gagner quelques petits points dans les sondages ne vaut pas la peine, franchement,jusqu à arriver à s appeler François Le Pen. Au fait, est il François Le Pen ou François le Gaffeur qui fait comme à l accoutumée pschiit..? Et pourquoi donc?

Vous me diriez que tout cela est un cirque ou des foutaises. Soit! mais la question fondamentale est celle là: Est ce que les Présidents ( les 2 derniers) gouvernent réellement ou qu il y a d autres Lobbys et Multinationales et autres Etats qui tirent leurs ficelles comme des marionnettes nous dupant que ces Présidents sont "imprévisibles, malins, fins stratèges et Bingo et Bravo..(Remarquez que les mafiosi sont aussi malins, fins stratèges aussi..). Oui, il faudrait certainement un Etat de Guerre contre le Terrorisme mais aussi Un Etat de Guerre contre le Chômage, contre la dés-industrialisation de la France, contre la pauvreté grimpante et le tiers mondialisation de certains quartiers et des ghettos en France et les retraités qui élisent leurs domiciles et leurs lits dans le siège arrière de leurs voitures, guerre contre le dilemme de chaque fin de mois entre payer sa facture EDF ou acheter à manger ...

Alors, piquer les idées à la Droite et encore pire aux Le Pen est grave lorsque la hantise d une Guerre Civile, nous dit on, plane sur la France "si" Les Le Pen gagneraient voire même, pour finir avec une petite note "drôle" :) qu Enrico Masias a menacé de quitter la France si la Marine gagne!""

Écrit par : Charles 05 | 25/12/2015

Les commentaires sont fermés.