18/12/2015

François Hollande, entre fraternisation et manœuvre de prédation

François Hollande, entre fraternisation et manœuvre de prédation

La presse ne parle que de cela : la tentative de François Hollande de jouer de la division de la droite pour neutraliser ses rivaux de la présidentielle, tant à droite qu’à gauche. Selon certains commentateurs un peu rapides et peu profonds, le locataire actuel de l’Elysée serait le maître du jeu : il aurait neutralisé la gauche de la gauche, et tiendrait en otage les leaders de la droite qui vont s’entredéchirer, le laissant apparaître au second tour contre Marine Le Pen, laquelle l’aurait aucune chance de l’emporter, permettant ainsi sa réélection.

C’est très bien sur le papier et cela évacue une quantité d’éléments absolument incontrôlables. D’abord, il y a la situation intérieure concernant le chômage et le terrorisme. On ne comprendrait pas que le pouvoir, pris au piège des défis réels, accepte d’associer la droite à la gestion de ces deux dossiers alors qu’il a toujours refusé d’appliquer ses amendements et subi d’infernales critiques sur ces deux sujets.

Certes, deux hommes de droite ont sauvé leur tête (mais à quel prix !) en acceptant de faire des appels du pied aux électeurs de gauche, encouragés par le PS à céder la place. En agissant ainsi, Hollande n’a pas fait de cadeau à la droite, c’est un prêté pour un rendu. : j’ai fait voter pour vous, je vous ai sauvé la mise, vous en ferez autant pour moi au second tour de la présidentielle où je compte bien être présent…

Encore une fois, sur le papier, c’est très bon. Mais regardez le taux de croissance, l’INSEE a dû revenir sur ses prévisions excessivement optimistes. L’impact économique des attentats de Paris était imprévisible. Tout a été impacté : les avions, le tourisme, la consommation, les achats, les dépenses en tout genre ! Et il faudra pas mal de temps pour que les choses repartent.

Au plan politique, les écologistes semblent sonnés par leurs décevants résultats aux récentes élections et Duflot n’a même pas eu la pudeur de se faire oublier, elle a tendu une main que peu s’empressent de prendre…Mais rien ne dit que sa volonté de compter ou de se venger de Hollande ne vas pas renaître. Et n’oubliez pas Arnaud Montebourg, remercié sans ménagement du gouvernement qui réservera des surprises. Cela, pour la gauche, où le camarade Mélenchon est toujours en embuscade et un sondage va jusqu’à la créditer de 12%, un drame pour Hollande !

Enfin la droite, rien ne laisse prévoir que LR vont suivre Jean-Pierre Raffarin, ce Poulidor de la politique française, et qui n’a pas laissé de souvenir impérissable lors de son passage à Matignon, il a fermement accompagné la paresse chiraquienne : se laisser aller, se laisser porter par les événement, bien manger, bien profiter des plaisirs et des avantages du pouvoir.

En fait, le PS devrait organiser une primaire s’il veut avoir quelque chance de l’emporter. Cela fait longtemps que Hollande s’en sert sans le servir. Or, nul n’est éternel.

09:01 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Tous ces sondages, à plus d'un an de la future élection présidentielle, me paraissent n'avoir aucun sens !Il est certain que le gouvernement, relayé par certains médias, se livre en ce moment à des manœuvres politiciennes pour tenter de semer la zizanie dans le camp de la droite et notamment de discréditer Mr Sarkozy. Mais que restera t il de toutes ces gesticulations quand, en 2017, les électeurs constateront l'inévitable dégradation du résultat déjà pitoyable de la politique socialiste !
Quant au cadeau empoisonné du vote socialiste en faveur de candidats de droite prêts à tout pour satisfaire leur ambition ou des projets irréalistes de quelques rares rêveurs sur une coopération de la droite avec les socialistes, leur impact est momentanément évident, mais à terme.......il n'y a que des socialistes pour y croire !

Écrit par : Gerard | 19/12/2015

@Gerard
Croyez vous vraiment que le PS ou l ancien UMP/Rep. gouvernent la France?
--Est ce que Sarkosy tout seul et d un coup de nez, il s est réveillé un matin en pensant à la présidence tout en se rasant et qu il a décidé d aller massacrer la Libye (simple détail "futile", 15% des réserves pétrolières mondiales pour les 70 ans à venir)?.
--Est ce que Hollande, ancien maire de Tulle, ex-secretaire national du PSF et d un seul coup de nez, il s est réveillé un matin en pensant à la présidence tout en se rasant et qu il a décidé comme un Grand Chef de Guerre d aller aider à massacrer la Syrie ou de lui faire la peau et le soir même qu Obama lui dit:Allo, on annule tout, moi je n y vais, good evening?

En règle général, on attend des Dirigeants et des Présidentiables charismatiques non pas seulement de faire ce qu on attend d eux. Au contrario les actuels (non charismatiques donc)Sarkosy et Hollande oublient leurs promesses le lendemain des votes puisqu ils sont des marionnettes, Hollande une plus grande marionnette. Des Charisamtiques, on attend bel et bien qu ils fassent des choses inattendues et que peut être on n est pas totalement d accord avec mais quelques temps après on dira:Bravo ils ont eu raison car ça l air de mieux marcher qu avant et chapeau...Gouverner est prévoir l avenir de nos enfants et petits enfants pour le moyen et surtout le très long terme et non pas un garage de vélos, tricycles inclus et de rustines..

Écrit par : Charles 05 | 20/12/2015

Les commentaires sont fermés.