09/12/2015

L’étrange plaidoyer de Manuel Valls concernant le FN

 

 

L’étrange plaidoyer de Manuel Valls concernant le FN

Manuel Valls ne réalise pas que sa position politique n’est pas vraiment fondé car il  ne répond jamais à la question suivante : en quoi le FN est il moins légitime que LR ou le PS, ce dernier parti gouvernant avec moins de 17% d’opinions favorables. Nicolas Sarkozy a été mieux inspiré tout en étant intéressé : il a dédouané les électeurs de ce parti (près de 30% de l’électorat) tout en disant que leur suffrage n’était pas immoral. Enfin, il a dit ce qui tombe sous le sens : si ce part devait menacer la république, pourquoi ne pas l’avoir interdit depuis trente ou quarante ans ? Et surtout comment se fait il que les Français, sincères, authentiques et patriotes lui accordent leurs suffrages, élection après élection ?

Le problème est ailleurs, il se niche dans la politique du pouvoir depuis tant d’années, de droite comme de gauche, et à ce sujet, le silence assourdissant de l’actuel président de la république, ne présage rien de bon. Des membres de la famille Le Pen, sans pratiquement aucune expérience politique aux responsabilités, ont renversé des politiciens blanchis sous le harnais et menacent même de leur ravir leurs places. C’est du jamais vu. Au lieu de faire un grand mea culpa, l’actuel Premier Ministre s’en prend à un parti qu’il accuse de tous les maux, ce qui n’empêche pas ce même parti d’avancer.

Il suffit pourtant d’ouvrir les yeux et les oreilles. Sans même parler du résultat des élections, si vous écoutez ou si vous voyez ce qu’endurent les Fran !ais de souche, vous comprendrez que beaucoup d’entre eux ne se sentent plus chez eux. Je renvoie une nouvelle fois à ce fameux sondage, qui remonte à quelques mois : 61% des Français ne sentent plus chez eux en France. Ce qui explique que des villages à 300km de Paris qui n’ont jamais vu ni un Arabe ni un Africain ni un réfugié, vrai ou faux, ont voté pour le partie de Marine Le Pen aux régionales..

Les Français vont sûrement renforcer la tendance et Sarkozy n’a pas eu tort de parler de la France de toujours. Les Français ont toujours été accueillants, ils ont accueilli la terre entière et les enfants des immigrés d’hier et d’avant hier étaient reconnaissants envers celle qu’ils considèrent comme la père patrie. Jetez un coup d’œil sur les annuaires du collège de France ou de la Sorbonne. A ce moment là, la France se sentait encore française.

Si Manuel Valls veut que cela change, il faudrait que la France redevînt française. Ce ne sont pas des vœux personnels, mais une analyse objective de la situation. Redonnez aux Français le sentiment qu’ils sont chez eux en France, que leur pays n’est pas ouvert aux quatre vents, que l’identité française n’est pas synonyme de haine de soi. Et le FN connaîtra un étiage. La France peut être fière de son passé, et aussi croire en son avenir .

Certains ont cru jouer au plus fin en mettant en avant l’état de guerre, les chefs de guerre, etc… rien n’y fit : pas une voix ne s’est reportée sur le parti au pouvoir aux dernières élections, pas une seule. Et même la COP21 n’y changera rien, c’est dommage car ce pays mérite bien mieux.

AU risque de me répéter : quand j’ai vu les visages radieux des votants dans les régions où le FN est en pôle position, j’ai enfin compris : de vrais Français qui ne se reconnaissent plus en des partis traditionnels. ET que pensent ils quand ils entendent un Premier Ministre les inciter à voter pour ses propres adversaires politiques d’hier !

Il faut se ressaisir.

09:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.