06/12/2015

L’attentat terroriste sur le sol US/ Barack Obama est il l’homme de la situation ?

L’attentat terroriste sur le sol US/ Barack Obama est il l’homme de la situation ?

Tous ceux qui suivent ce blog savent quelle est ma réponse à la question : l’actuel occupant de la Maison Blanche qui ne part hélas que dans onze mois, n’est pas à la hauteur de la situation. IL tergiverse sans cesse et se confine constamment dans des postures idéologiques. Comme il n’a été élu que grâce à la défiance témoignée à son prédécesseur et comme il n’a été élu, aussi, qu’en promettant de sortir son pays des bourbiers d’Irak et d’Afghanistan, il se refuse absolument à se déjuger et à envoyer des troupes au sol. En restant fidèle à ses inconséquences il ne protège plus vraiment le peuple US alors que c’est sa mission première.

Quand il ne sera plus là et que les historiens analyseront qu’il a instillé des troupes sur place à des doses homéopathiques, au lieu de frapper un grand coup, l’histoire portera sur ce président le jugement qu’il aura mérité.

Si l’on avait eu un républicain dans le bureau ovale, cela fait longtemps qu’il aurait envoyé sur place une division aéroportée qui aurait tout nettoyé. Or, ce que nous vivons est très inquiétant : le monde libre a un leader, les USA et ces derniers sont menés par un homme qui hésite et tergiverse. Ce qui devait arriver est arrivé : Daesh contamine désormais des gens en Amérique même : quatorze morts et des dizaines de blessés sont à déplorer. Obama aura beau tenté de minimiser ce grave incident, rien ne se serait produit s’il avait agi en Syrie plus vite et plus fort.

On a eu en France le même problème, l’actuel ministre des affaires étrangères se tuant à répéter que Bachar doit partir avant toutes choses. Eh bien, il n’est pas parti et en prime, nous devons l’aider, pour le faire partir plus tard. Nouvel exemple de posture idéologique avant une analyse saine et objective des réalités sur le terrain.

On a encore perdu deux ans et qui sait, peut-être aurions nous pu éviter tous ces morts.

La politique, ce n’est pas la loi et les prophètes. Cela évolue, cela bouge. Et pas toujours dans le sens qu’on veut ou espère.

11:01 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Vous allez passer pour un de ces stupides Républicains "néoconservateurs" à force de brailler cette sempiternelle récrimination à l'encomte d'Obama.

Faut-il rappeler que celui-ci a été élu, à deux reprise et haut la main contre ses adversaires du GOP?

Qui plus est, il se retirera le 30 janvier 2017. Et puis, on verra qui sera élu. Comme c'est parti, on peut sérieusement douter que le prochain locataire de la Maison Blanche sera Républicain.

Écrit par : Déblogueur | 06/12/2015

Un président républicain aurait envoyé une division qui aurait tout nettoyé ! Le croyez-vous sincèrement ?
Nettoyé, ça ils l'auraient fait. Mais qu'auraient-ils nettoyé ? Tout ce qui bouge et donc des civils innocents comme des djihadistes. Car comment voulez-vous distinguer un barbu d'un autre ? Et ce d'autant plus que les djihadistes occupent des villes pleines ce civils.
Pas facile.
Et en admettant qu'ils aient tout nettoyé, à force d'avoir tué des civils ils se seraient attiré la haine de toute la région. Comme en Afghanistan ou en Irak.
Et n'oubliez pas qu'aucun président (USA, France, Russie, Angleterre, Allemagne) n'est prêt à envoyer des troupes sur le terrain. C'est bien la preuve qu'il y a comme un problème et que l'occident ne veut plus jouer au gendarme pour des peuples qui refusent l'occident.

Écrit par : Lambert | 06/12/2015

Obama tout comme la plupart des dirigeants européens a des tocs. En effet ils doivent se poser toutes sortes de questions relatives aux droits de l'homme avant de pouvoir s'autoriser à intervenir contre un ennemi qui ne se pose aucune question. Résultat: c'est le plus méchant qui va gagner.

Écrit par : norbert maendly | 07/12/2015

Les commentaires sont fermés.