19/09/2015

L'éducation nationale retrouve le bon sens: vive la dictée!

Yuupie ! ’éducation natioanle retrouve le bon sens : lire, écrire et compter

Si l’enseignant que je suis osait le dire, il clamerait sa satisfaction de voir revenir la bonne vieille dictée et la récitation à l’école. On se rend enfin compte que ce qui compte, ce ne sont les théories hyper compliquées pour l’école, mais simplement une petite pincée de bon sens. Nous avons été éduqués par les dictées et les récitations, les devoirs à la maison et nous sommes restés normaux, sans surmenage, sans complexe, sans aucune anormalité.

Nous n’avons été ni traumatisés par les notes, ni déformés par l’apprentissage par cœur, présenté comme un appel abusif à la mémoire.. J’ai encore à l’esprit des vers de Ronsard, de Du Bellay et même de Goethe et de Schiller. Même d’un célèbre po !te poète anglais qui a écrit un poème inoubliable : Autumn, a dirge ! On nous a contraints à l’apprendre par cœur et cela est resté gravé dans notre mémoire.

Il en est de même de chapitres entiers de la Bible hébraïque, de folios entiers du Talmud et des prières quotidiennes. Je salue ce retour à la saine raison et l’enterrement de ces pédagogismes auxquels personne ne comprenait rien pas même leurs auteurs..

Un éminent émigré juif de Pologne, fondateur du groupe Publicis, Bleuchstein-Blanchet, a quitté le système scolaire  vers l’âge de 14 ans en sachant lire, écrire et compter et cela lui a suffi pour fonder l’un des groupes de communication le plus puissant au monde.

Il faudrait aussi que le premier ministre de l’éducation national venu cesse de vouloir imprimer sa marque à l’histoire en y allant de sa petite réforme, généralement tombée dans les oubliettes dès son départ.

On s’est enfin rendu compte que des bacheliers ne maîtrisaient pas l’rothographe. Et qu’il convenait d’y remédier.

C’est un pas dans la bonne direction.

 

 

19:51 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Les bonne nouvelles étant rares certains grands parents apprécieront .Cependant un bémol subsiste car pour être élus combien sont ils à lancer de fausses rumeurs pour faire croire au père Noel ?
Ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Et si vraiment tout ceci se réalise espérons que la Suisse prenne le même chemin
Très bon dimanche pour Vous Monsieur Hayoun

Écrit par : lovejoie | 20/09/2015

Les commentaires sont fermés.