02/07/2015

DSK, le retour?

DSK, le retour ?

On le bien : en politique, on n’est jamais mort, sauf après une vraie mort clinique. Cet adage est en train de se vérifier avec DSK qui s’est enfin mêlé de la crise grecque et qui a livré sa solution personnelle dans twitter. Sa note a été visitée par plus de trois millions de personnes. Du jamais vu, comparable seulement avec les plus grands de ce monde. Style Barack Obama ou autres.

Il n’en fallait pas plus pour que les journaux s’affolent. Il faut dire qu’ils cherchaient une mine à exploiter pour l’été. Cependant, nos étés ne ressemblent plus aux anciens du temps jadis. Aujourd’hui, il y a tant d’événements tristes et malheureux que toutes les plumes journalistiques aux démangeaisons bien connues trouvent à s’employer sans grande difficulté.

DSK a t il intérêt à se replonger dans la politique ? Après tout ce qu’il a vécu, ce serait une éclatante revanche, notamment sur ceux qui l’ont moqué, trahi et abandonné. Il a eu des moments très difficiles, surtout le dernier en date concernant le procès du Carlton à Lille.

Mais il faut bien reconnaître que ce génie, ce Mozart de la finance, s’est mal conduit : qu’on me pardonne cette légère ingérence dans sa vie privée. Au fond, on ne doit pas s’occuper de la vie privée, mais quand on est un personnage public, la vie privée ne l’est plus vraiment.

Finissons par l’émission d’un vœu : que DSK fasse ce qui lui plaira, mais que désormais il adopte un mode de vie plus rangée, plus tranquille. S’il le souhaite, il peut mettre ses compétences au service de son pays. Il y a de fortes chances pour qu’en 2017 il soit, comme on dit, en situation. Nul ne peut jouer aux pythonisses comme la Pitie de Delphes.

Attendons et voyons.

 

08:42 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Il a été victime de traquenards, tien de plus et il ne va pas tarder de clamer sa version des faits, c'est sa botte secrète et nombreux seront ceux qui vont tomber lorsqu'il fournira au compte-gouttes des infos, cette fois, non pas basées sur des rumeurs et complots, mais sur des faits avérés !

En France, si les scandales empêchaient les politiques d'être présidentiables, ça fait des siècle que ce serait l'anarchie !

Écrit par : Corto | 03/07/2015

Les commentaires sont fermés.