21/05/2015

Qu'attendre du voyage de ces jeunes beurs en Israël?

Qu’attendre du voyage de ces jeunes beurs en Israël?

On vient de voir sur France 24, ce matin du 21 mai, un focus fort intéressant par le projet qu’il entend incarner : tenter de briser la glace de l’ignorance, génératrice du fanatisme, en introduisant en Israël des jeunes de banlieue sous la conduite d’une femme admirable, une Française musulmane, mère de la première victime de Mohammed Merah, et défendue, à titre gracieux, par mon ami, Maître Marc Bensimhon.

Permettre à des jeunes défavorisés des banlieues de sortir de leur ghetto, de prendre connaissance d’autres réalités, mesurer la grande  complexité des affaires de ce monde, voilà une excellente façon d’empêcher que ces gens ne soient des proies faciles pour les semeurs de haine et ne basculent dans le terrorisme.

Au rythme où vont les choses, cela ne suffit plus. Le conflit entre les parties dépasse, et de loin, le moindre enjeu politique, c’est désormais quelque chose qui touche à la théologie et aux croyances fondamentales. Ce sont là des préjugés qui ne disparaissent jamais entièrement. Ce sont les graines de guerres religieuses.

Je vais donc répéter ce que j’écris depuis de nombreuses années, et sans succès, hélas : voici un territoire, celui de l’Etat d’Israël, un état juif, qui ne dépasse pas la superficie de deux départements français de taille moyenne, dont parle la Bible, et qui atteste sa judéité depuis plus de trois millénaires ; et voici qu’une autre population conteste avec acharnement cette légitimité et se prétend spoliée.. Sur ces entrefaites, près de 22 pays arabo-musulmans épousent la cause de ces réfugiés et entretiennent une tension, un état de guerre dans une région déjà secouée par tant d’autres conflits internes.

Et cette affaire dure depuis près d’un siècle, si l’on remonte aux émeutes meurtrières de Hébron dont furent victimes les étudiants de la yechiva locale.

J’ai lu quelque part que le monde arabo-musulman manque de grands hommes, comme David Ben Gourion, par exemple, qui auraient su et pu imposer une solution à leur environnement. Ce n’est pas faux.

Comparons ce que les Juifs ont réalisé en deux millénaires d’exil. Recensons la liste des Juifs Prix Nobel de médecine, d’économie, de physique, de littérature, etc… Nonobstant les difficultés, les persécutions et même la Shoah, les Juifs ont fait l’apostolat du messianisme, après celui du monothéisme, à l’humanité dans son ensemble. Leur Bible a enseigné l’amour du prochain, l’interdiction du meurtre, l’intangibilité de la justice et la pérennité de l’éthique universelle, garantie par la divinité. Que l’on y croie ou pas.

En effet, le Décalogue est la charte de l’humanité civilisée.

Il faut une nouvelle approche de ce conflit. Une approche plus équilibrée et qui reconnaisse comme un fait intangible l’Etat d’Israël comme l’Etat-Nation du peuple juif. Quand ce sera le cas, nul n’aura plus à se méfier de tel ou tel travailleur arabe venant travailler en Israël. Ne se posera plus la question de quel autobus il devra prendre pour rentrer chez lui.

Mais je rêve probablement. Voire certainement.

10:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

"Qu’attendre du voyage de ces jeunes beurs en Israël?"

Au mieux rien et en toute probabilité l'inverse de l'effet escompté. Vous imaginez le retour des "jaunes" au pays de Merrah ?

Cette dame est de toute bonne foi, si j'ose dire, son initiative est louable mais une hirondelle ne fait toujours pas le printemps.

Écrit par : Giona | 22/05/2015

POURQUOI NE PAS ESSAYER? IL FAUT QUE CES JEUNES SOIENT VOLONTAIRES.
;IL FAUDRA BEAUCOUP DE PATIENCE ET D'HUMANITÉ POUR DÉMONTRER CE QU'UNJEUNE PEUT FAIRE ET APPRENDRE POUR QUE LE BUT DE SA VIE,SOIT BSONONHEUR DE TRAVAILLER POUR ÊTRE FIER. DE CE QUE L'ON PEUT APPRENDRE ! SANS HAINE ET AVEC LE RESPECT DU TRAVAIL ACCMPLI.BONNE CHANCE À TOUS .B.B.J.

Écrit par : JAURY BERTHE | 22/05/2015

Magnifique initiative.
A parcourir cette blogosphère déparée par tant d'attaques dès qu'un mot concernant foi ou religieux apparaît on note qu'il n'y a pas en fait d'ignorance que celle de jeunes beurs... avec, à leur crédit, que s'ils ont à découvrir pas mal il ne sont pas, qu'on sache, atteints par l'Océan de mauvaise foi de certains commentateurs. Malveillance, plaisir de nuire en utilisant l'islam comme moyen d'attaque contre ce qui serait à la source même du coran: la Bible.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/05/2015

Les commentaires sont fermés.