15/05/2015

La France et le contrôle des minima sociaux

 

La France et les contrôles des minima sociaux

 

 

 

Sous le poids des contraintes budgétaires, les choses commencent à changer en France où les autorités se rendent enfin compte que, suivant la phrase devenue célèbre de Michel Rocard, on ne plus abriter la misère du monde. Pour la bonne raison que les finances de l’Etat ne le permettent plus et que l’Etat-Providence doit réduire considérablement la voilure.

 

 

 

C’est ainsi que les autorités de la sécurité sociale et autres prestataires de minima ont décidé une mesure absolument imprévue et impensable il y a tout juste quelques années dans ce beau pays : les bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle) vont être contrôlés un à un et les relevés bancaires épluchés afin de déceler de nombreuses fraudes. Et cette fois ci personne ne protestera lorsque des poursuites seront engagées et des remboursements exigés.

 

 

 

Et nous apprenons ce matin que dès cet été les chômeurs eux mêmes vont être mieux contrôlés. Mais dans ce cas précis , il faut souligner que l’écrasante majorité des sans emplois ne rêvent que d’une chose : retrouver un travail. L’écrasante majorité en rêve et ne fraude guère…

 

 

 

Mais tout système a ses faiblesses que certains petits malins savent exploiter. Par exemple, l’humanité nous fait obligation de soigner quiconque a besoin de soins médicaux sur le territoire national : mais comment continuer de supporter le déficit abyssal de la sécurité sociale.

 

Même en ce qui concerne les migrants dont des milliers ont péri mer, les citoyens exigent qu’on les sauve mais p’ensuite on les renvoie chez eux. La solidarité a des limites. C’est triste mais on ne pourra pas faire autrement.

 

 

 

Marine Le Pen était seule à le dire jadis, notamment en parlant des pompes aspirants attirant les exclus du monde entier qui jettent leur dévolu sur l’Europe, et notamment la France. Aujourd’hui, elle n’est plus la seule, tout le monde l’a rejointe. Que faire ?

 

 

 

Il faut aider tous ces pauvres gens mais aussi renvoyer chez eux en aidant leurs pays d’origine. Mais comment combattre la corruption endémique dans ces mêmes pays ?

 

11:18 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Je n'ai qu'un mot à dire : ENFIN !
Les socialistes deviennent enfin réalistes, il était temps.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 15/05/2015

Victor-Liviu DUMITRESCU

Avez-vous pris connaissance des projets français de réforme scolaire?

Comment les plus faibles seront laissés pour compte?

Quel avenir pour eux?


Latin et grec laissés aux plus favorisés (possibilité de précepteurs à la maison)!

Allemand "mis au coin" alors que l'on ne manque pas une occasion de célébrer le... couple franco-allemand!

Mme Merkel, elle-même se disant déçue?

Vacances neigeuses éloignées des élèves des quartiers modestes et banlieues...

Temps de soutien aux élèves en difficulté scolaire?
Auprès de chaque élève une minute, à peine plus?!


Les socialistes... "socialistes"!! pensez-vous?

Mais vous avez écrit à leur sujet "(...) réalistes, il était temps!"

En ce cas, si "réalistes" ils sont, "enfin"! n'aurait-il pas mieux valu un soupçon de rêve "utopique"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/05/2015

Les commentaires sont fermés.