10/05/2015

Quel sera l'avenir du Front National?

 

Quel avenir pour le Front National?

C’est la question que peu de gens se posent et qu’il faudrait pourtant se poser, surtout depuis que les récriminations de Jean-Marie Le Pen ont jeté une lumière crue sur le fonctionnement interne de ce parti politique qui ne ressemble à aucun autre…

Une chose ne laisse pas de frapper l’observateur objectif lorsqu’il regarde les protagonistes de ce conflit aux multiples facettes : c’est la jeune garde, tous quadragénaires, qui défie ouvertement la vieille garde qu’elle entend chasser comme on chasse (hélas) un riche parent devenu impotent mais qui nous  a déjà légué toute sa fortune. JMLP n’accepte pas d’être traité comme un fossile, triste vestige d’une époque passée. C’est exactement ce qui se passe au FN. Et JMLP qui a oublié d’être un idiot, après 60 ans de vie politique, a décidé de résister et de livrer un baroud d’honneur.

Au plan strictement humain, on peut éprouver de la compassion pour un vieillard qui se déplace difficilement, qu’on    aide à monter et à descendre les escaliers et qui dit tout et n’importe quoi devant les médias qui exultent de trouver un si bon client… Il en est venu à renier sa fille publiquement, au lieu de conserver un minimum de dignité et de reconnaître qu’il a fait son temps. Il pourrait écrire ses mémoires comme le firent tous les grands hommes dont il n’est pas certain qu’il fasse partie. Churchill l’a fait, de Gaulle l’a fait et tant d’autres avant et après eux.

Comment s’expliquent ces interviews intempestives qui ont précipité sa chute ? Justement ainsi : voyant que son parti lui échappait, que sa ligne était remisée au magasin des accessoires, il s’est livré à des ruades dont il est coutumier. Cela me gêne de le dire mais il manque d’élégance. Il hurle sa haine de sa propre fille et ne veut pas comprendre qu’elle doit rénover le parti qu’il lui a légué.

C’est le seul point où l’humanité reprend un peu ses droits : un père qui a fait la carrière de sa fille, l’a promue et protégée, a veillé sur elle et voilà qu’au fil des ans, elle s’éloigne de la ligne qui était la sienne, durant des décennies ! Pour le vieux lutteur, c’en était trop. Il a décidé de casser la baraque, si l’on veut bien me passer cette expression triviale. On eût attendu un peu d’amour paternel, lequel se signale généralement par son usage du pardon : même si un enfant vous déçoit ou vous trahit, vous n’oubliez jamais qu’il est de votre chair et de votre sang. Hélas, il n’en fut rien.

Alors quel sera l’avenir de ce FN ? Que va faire Marine Le Pen, avant ou après le rappel à D- de son père ? Elle va changer le nom de son parti, elle va l’assimiler à un parti populiste, de la droite extrême avec les mêmes centres de gravité : lutter contre l’immigration, le communautarisme et affirmer l’identité nationale de la France. Elle ne pourra pas renoncer à l’Euro contrairement à ce qu’elle affirme à l’intention d’électeurs en proie au désarroi…

Ce sera une véritable révolution culturelle,  la vieille garde de son père, si tant est que la nature n’aura pas accompli son œuvre, quittera le FN pour créer je ne sais quel groupuscule d’extrême droite, gardien de valeurs sclérosées et retombant dans l’existence de micro partis, essentiellement protestataires.

Quels enseignement tirerons nous de ce drame humain ? Il ne faut jamais négliger la dynamique de l’Histoire, faute de quoi, celle-ci vous balaie. C’est exactement ce qui vient d’arriver à JMLP. Les liens humains, la parenté ne pèsent pas lourd face aux intérêts représentés par le pouvoir politique.

Au lieu de tirer sa révérence dignement, JMLP se répand en invectives publiques qui desservent sa fille et ternissent sa propre image.

Le général de Gaulle disait que la vieillesse est un naufrage

12:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.