05/05/2015

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen On ne sait plus par quel bout prendre ce problème. Pourtant, la question est relativement simple : un homme qui a consacré toute sa vie à monter un parti politique, à s’identifier à lui, à ne vivre que pour et par lui, se voit déposséder de son pouvoir, de son autorité, et est chassé comme un vulgaire imposteur, par sa propre fille, qui porte toujours son nom, dont il a fait la carrière et qui, aujourd’hui, pour des raisons de génération et de volonté d’accéder au pouvoir, tourne le dos à son père, voire le met sur la touche et l’exclut pratiquement de la structure politique qu’il a lui-même fondée ou cofondée, il y a plus de quatre décennies. Il y a quelque chose de pathétique dans toute cette affaire qui n’est pas à la veille de son dénouement. Le vieux leader, prié de prendre la porte ou de cesser de polluer le nouveau discours politique de son parti, se bat sur les radios et sur les plateaux de télévisions. En effet, Jean-Marie Le Pen n’a pas digéré (pardon) le virage politique entamé par sa propre fille, il n’admet pas que l’on tourne le dos à ses conceptions pétainistes et, selon certains, raciste et xénophobes.. Marine Le Pen n’aurait jamais eu la présidence du FN sans le soutien et les méthodes musclées de son père. Mais vu son âge et vo son entourage, elle a décidé de changer de fond en comble l’ADN de ce parti, dévolu par héritage. Au début, JMLP a fait de la résistance mais sans plus. Il a dit, par exemple, qu’il aurait constitué un tout autre bureau politique, qu’il aurait promu d’autres gens, qu’il en aurait écarté d’autres, etc… Bref, les différences entre le père et la fille n’étaient pas encore d’insurmontables divergences : mais elles le sont aujourd’hui. Je voudrais dire un mot de ce drame humain, car il ne faut pas diaboliser des êtres, même si non ne partage pas leurs idées politiques. Et ce, pour plusieurs raisons : d’abord, il y a plusieurs millions de Français qui partagent les idées du FN, que cela plaise ou non. Et depuis plus de deux ans, la côte de popularité de MLP s’envole. Les gens semblent désabusés par des promesses électorales non tenues, le chômage qui augmente, le pouvoir d’achat qui baisse, l’insécurité et l’immigration. Or, ce sont justement ces thèmes qui sont devenus l’étendard du FN et qui retiennent le plus l’attention des gens. Quand on voit MLP souffrir en répondant aux questions des journalistes qui lui parlent de l’exclusion de son propre père, ordonnée par les instances du parti qu’elle préside et qu’il a lui-même fondé, on ne peut qu’éprouver de la compassion. Comment s’explique la violente réaction de JMLP contre sa propre fille ? Il est indigné par cette captatio benevolae, cette captation d’héritage, au point de demander publiquement qu’elle change de nom… Avoir cru que ce vieux lutteur allait céder sans coup férir était une pure naïveté. Cet homme a passé sa vie à se battre et l’âge, aujourd’hui, n’arrange rien. Allons nous vers une scission du FN ? C’est peu probable, mais vers une épuration des séquelles de l’ancienne idéologie de ce parti, sûrement. JMLP l’a bien compris et livre donc sa dernière bataille pour ne pas assister, les bras croisés, à la disparition de son bien. Il est probable que certains caciques livreront un dernier baroud d’honneur avant que la paix des cimetières ne recouvre le champ de bataille. MLP tient fermement les rênes du pouvoir dans son parti. Ce n’est plus la même génération, ni le même parti. Elle veut le pouvoir et ne comprend plus la posture exclusivement contestataire et protestataire de son père. Elle veut plus . L’avenir nous dira s’il a fait le bon calcul.

09:50 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Non, pas vous, pas eux ... je n'en peut plus de voir cette famille.
C'est de l'overdose à ce niveau.
C'est le nouveau feuilleton à la mode ... Jean-Marie chez les Hélvètes, Jean-Marie et sa fille, la dynastie Le Pen, etc.
Il faut mettre un terme à cette admiration.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 05/05/2015

Marine Le Pen connaissait-elle la pensée, les convictions de son père?

Evidemment. Pouvait-elle se sortir des griffes de son père?

Adulte, absolument.

Lorsque cet homme dit que les chambres à gaz des camps de concentration sont un *détail" peut-elle ne pas en croire ses oreilles? Non.
Elle "sait".

En revanche pour continuer à grimper dans les sondages il faut qu'il se taise. Or, rien à faire: non seulement Jean-Marie Le Pen récidive... Il fait savoir qu'il récidivera au gré de sa convenance. Comment, étant donné les visées du FN ce "vieux" (en aucun cas "martyr"!)comment ne pas le "suspendre"?!

Vu la ferveur de la famille concernant la Pucelle d'Orléans comment ne pas évoquer ces bûchers qui vous "grillaient" (comme on peut griller quelqu'un en pleine comme en fin de carrière)?! Caricaturiste, sans aller à présenter un Jean-Marie crucifié... le représenter fagoté sur un bûcher... pourquoi pas?

Je ne sais pas dessiner. Quelqu'un ferait-il cette caricature de Jean-Marie Le Pen, fervent admirateur de Jeanne. Au bûcher, entre cramés, l'appeler criant: "Jeanne, au secours!"

Tant parle-t-on chambres à gaz... des brûlés d'Auschwitz...!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/05/2015

M. Hayoun, vous écrivez :

"Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen On ne sait plus par quel bout prendre ce problème."

Ne vous en faites pas, les médias (gauchos) prennent ce problème par les 2 bouts, voir 3, 4 etc.

Écrit par : Corto | 07/05/2015

Les commentaires sont fermés.