12/03/2015

La folie meurtrière de l'E.I.

La folie, la frénésie meurtrière de l’Etat Islamique

Ce que le monde entier a pu découvrir, sans être flouté, sur I24News, est littéralement sidérant. C’est la stupeur : un enfant de 12 ans exécutant d’une balle en plein front un jeune Arabe israélien qui avait rejoint Daesh et qui était accusé d’être un infiltré du Mossad dans l’organisation islamique. Cet Etat Islamique n’a plus rien à proposer, rien à offrir… Tout ce qu’il sait faire, c’est filmer des exécutions. Et là il atteint le fond de l’abîme de l’horreur. C’est l’horreur absolue : des arabes exécutant d’autres arabes, et maintenant par des enfants. Aucune cause au monde, aucune morale, aucune idéologie ne saurait avaliser de tels actes. Il faut réagir. Les musulmans du monde entier devraient condamner de telles horreurs.

Les parents de la victime, habitants de la vieille ville de Jérusalem, étaient effondrés et ont nié toute implication de leur fils de 19 ans auprès du Mossad. Par delà cette nouvelle exécution, se pose la question de la survie de cet E.I. qui na d’islamique que le nom et qui tente de dissimuler sa barbarie derrière ce paravent.

Des familles de musulmans britanniques ont découvert avec effroi que leurs filles, des adolescentes de 16 à 18 ans avaient tout quitté pour rejoindre la Syrie, sans rien dire, du jour au lendemain. La même chose vaut de certaines familles françaises de confession musulmane qui, alors qu’elles étaient surveillées par la police, ont pu rejoindre la Syrie par la Turquie qu’elles avaient ralliée en faisant un détour par Madrid.

Mais à présent, l’Etat islamique doit faire face à une vigoureuse contre-offensive, du moins en Irak. Il a perdu Tikrit et les villages environnants. La reconquête de Mossoul deuxième ville d’Irak, n’est plus qu’une question de semaines ou de jours. Rappelons que c’est la ville qui a donné son nom à la mousseline des vêtements féminins… Etre tombée dans une telle barbarie ! C’est absolument incroyable…

La visite du chef d’Etat-major interarmes de l’US Army n’est pas étrangère à ce redressement de l’armée irakienne qui consent enfin à sa battre au lieu de détaler comme des lapins, laissant derrière soi armes et munitions, alors que toute armée, même en déroute, détruit tout derrière elle, afin que l’ennemi ne s’approprie pas ses équipements. L’affaire sera donc bientôt réglée en Irak. Mais quid de la Syrie ?

Les réalistes, les partisans de la Realpolitik, optent pour une alliance objective avec la Syrie de Bachar, même pour une alliance qui ne veut pas dire son nom. Enfin débarrassée de l’ennemi commun, on aide l’aile modérée de l’opposition à conquérir le pouvoir et la Russie aidant, on exfiltre Bachar vers une république musulmane d’Extrême Orient… où les potentats locaux ne l’inquiéteront jamais.

Le seule problème qui se pose est celui-ci : que faire le jour d’après ? Les USA pensent, et c’est tout le problème , se désengager de toute la région et laisser les mains libres à l’Iran des Mollahs. Ils s’en cachent à peine et sont, pour la forme, allés rassurer leurs alliés arabes du Golfe en leur offrant le parapluie nucléaire US. Mais ceux ci ne sont pas dupes : l’Egypte, l’Arabie et les Emirats ont compris que les USA veulent faire de l’Irak une sorte de protectorat de l’Iran chiite, un Irak nucléarisé à terme, dont un Israël déjà nucléarisé ( ?) et très avancé technologiquement n’aurait rien à craindre. Les rodomontades anti-israéliennes du régime ne seraient qu’un paravent propre à rassurer les masses et à les convaincre que les Mollahs n’ont pas changé de politique… Du moins, lors de la grande prière du vendredi. L’Iran deviendrait ainsi une nouvelle puissance régionale. Ceci est une rupture de tous les équilibres. Obama ne connaissait pas les théories de Clausewitz pour qui les conflits ne naissent pas de la volonté des hommes mais de la rupture d’équilibres…

Est ce que cette politique va réussir ? Ce n’est pas certain, en tout cas pas intégralement. Il faut du temps. Or, un prochain président US du côté républicain n’acceptera jamais ce deal avec l’Iran des Mollahs. Les Israéliens feront tout pour faire capoter ce plan. Quant au camp arabe modéré, allié objectif d’Israël, il n’acceptera jamais ce marché de dupes.

Décidemment tout le monde prépare l’après Obama, un président US dont l’action ne laissera pas une impérissable empreinte dans l’histoire du monde.

09:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.