09/03/2015

L'armée tcahdienne, seul rempart contre Boco haram

L’armée tchadienne, seul espoir de l’Occident contre Boco haram

Cela se confirme, cette armée du Tchad est la plus aguerrie, la mieux entraînée et aussi la plus disciplinée des armées africaines. Elle s’est formée elle-même, mais depuis quelque temps elle reçoit le soutien décisif de l’armée française qui a installé son PC opérationnel dans sa capitale N’djamena. Il y a quelques jours les hordes de Boco haram ont attaqué un village tchadien semant la destruction et la mort sur son passage. Les assaillants ont surpris les villageois dans leur sommeil, ils ont abattu les bêtes et les survivants n’ont dû leur salut qu’à la fuite. L’armée tchadienne a donc toutes les raisons de se battre et elle le fait courageusement. C’est la seule à avoir pu affronter les rebelles islamistes victorieusement sur le terrain. C’est la seule qui, dans un convoi de plus de quatre cents véhicules, s’est lancée dans le Niger et attaque Boco haram.

Les autres armées africaines sont de simples gardes prétoriennes appelées à faire des coups d’état. Lorsque ces gouvernements se disent prêts à envoyer des troupes au combat, ils ne disposent ni d’équipement ni de moyens de transports pour envoyer leurs troupes sur zone. L’ONU s’en est bien rendue compte.

La stratégie du groupe islamiste est de chasser les Occidentaux hors d’Afrique et d’instaurer la shari’a sur place. On se demande avec quel argent, avec quels moyens ces terroristes, violeurs et kidnappeurs de jeunes écolières, peuvent acquérir tant d’armes, voire même des véhicules blindés et des chars d’assaut. D’ailleurs, l’armée tchadienne a récemment exhibé un de ces véhicules pris à l’ennemi.

De partout monte la menace des intégristes. D’Afrique noire, du proche Orient, les foyers de la rébellion prospèrent. On ne peut rien faire sans l’appui et la participation des USA. Mais ce pays n’a plus à sa tête des hommes d’Etat dignes de ce nom. L’élection d’Obama fut une erreur que les USA paieront pendant des années. Leur inaction en Afrique, leur impéritie au Proche Orient couteront cher. Quand ils se révèleront, ce sera trop tard. Avec tous ces milliards investis en Irak, ces pertes en vies humaines, des deux côtés, voilà où nous en sommes, uniquement parce qu’Obama a voulu adopter une posture de démocrate…

Une stratégie de repli n’est pas compatible avec le statut de grande puissance. Puissent les mois qui restent à Obama à la tête des USA passer très vite.

07:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.