23/02/2015

La France, insouciante et en vacances, en guerre contre l'Etat islamique

La France, en vacances et insouciante, en guerre contre l’Etat Islamique Il y a une atmosphère, une ambiance d’irréalité dans la France d’aujourd’hui : le pays se déclare en guerre contre le nouveau fléau des temps modernes, il mobilise ses forces aériennes et son principal porte-avions est sur zone, le pays bombarde tous les jours les positions ennemies en Irak, il saisit les papiers et les documents de voyage de quelques adolescents en mal de djihad, et parallèlement à cela, les Français se précipitent sur leurs skis, envahissent les autoroutes, bref se livrent à leur passe temps favori : les vacances, le bon temps, le désœuvrement, bref tout ce dont le pays n’a vraiment pas besoin aujourd’hui. Que doit-il se produire pour que ce beau pays ouvre enfin les yeux et se confronte à ses vraies difficultés ? Il y a déjà la guerre, le gouvernement l’a déclarée et le dit tous les jours que le bon Dieu fait, sur tous les tons, mais les semaines se suivent et les zones scolaires alternent pour aller se reposer : mais se reposer de quoi ? Avec plus de cinq millions de chômeurs ou de semi chômeurs, avec des millions de gens promis à la précarité, avec des retraités peu assurés de continuer à recevoir leur pension, ce pays persévère dans le déni. Certains sonnent le tocsin mais personne ne les écoute. D’autres lui promettent un destin comparable à celui de la Grèce, ou au moins à celui de l’Italie ou de l’Espagne, mais les Français continuent de planifier leurs vacances… Que faire ? N’était l’Allemagne, l’Euro n’existerait plus et dans ce cas la France aurait dévalué sa monnaie je ne sais combien de fois. Depuis près de 40 ans les différents pouvoirs ont mal géré ce pays. Il est temps de se réveiller, tant au plan intérieur qu’extérieur.

09:49 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Eh oui !
Depuis Mitterrand la France est mal gérée et ses comptes sont déficitaires. Et il n'y a pas de raisons pour que ça change. Il n'y a qu'à écouter le nouveau secrétaire de la CGT qui dit que son rôle n'est pas de comprendre la politique du gouvernement mais de faire en sorte que les français gagnent plus et travaillent moins.
Chaque année la Cours des Comptes sonne l'alarme mais personne n'en tient compte.
Avant l'Euro, le Franc filait pour éponger les dettes. Avant Mitterrand le Fr et le CHF étaient presque à parité (1CHF = 1.2 FF), après il valait plus de 4 fois moins (1 CHF = 4,65FF) et aujourd'hui c'est la débâcle (1CHF = 1€ soit ramené au FF : 1CHF = 6,65FF).
La France n'a jamais su ni voulu gérer son budget. Elle a toujours compté sur sa planche à billets. Et aujourd'hui elle ne sait toujours pas mais elle est coincée.
Et les français s'en foutent (à part les pauvres et les chômeurs dont personne ne se soucie vraiment).
Il n'y a qu'à regarder les nouvelles sur les chaînes françaises : Tout va bien, sauf les embouteillages et la neige qui encombre les voies. Et les sportifs français font des miracles.
Personne n'est vraiment conscient que la dette de la France dépasse les 2000 Millards d'Euros (100% du PIB) et que seuls les intérêts bouffent une grande part des rentrées fiscales.
On s'en fout, la vie est belle n'est-ce pas !!!

Écrit par : Lambert | 23/02/2015

Les commentaires sont fermés.