10/02/2015

Quel procès pour DSK?

Quel procès pour DSK?

Personne ne relève plus devant ce procès qui envahit les actualités, voire même les pollue que le procureur de la république n’a pas jugé bon d’offrir des réquisitions et que c’est le fait d’un ou de plusieurs juges qui ont exigé que ce procès ait lieu, même si chacun sait que DSK sera relaxé.

Qu’est ce qui est en jeu ici, qu’est ce qui fait débat ? Les relations de certains hommes politiques qui se croient au dessus des lois et font n’importe quoi. La justice entend les rattraper, mais dans ce cas précis, on se trompe de débat.

On a déjà maintes fois rappelé que les tribunaux ne sont pas l’antichambre du confessionnal et qu’il ne faut pas confondre la loi et la morale. Or, c’est précisément au nom de l’éthique que le procès est organisé. Nous avons déjà dit que la conduite de DSK est scandaleuse, mais au regard de la loi, elle n’est pas répréhensible. Personnellement, cet homme me pose un problème éthique grave mais ce n’est pas suffisant pour le faire comparaître devant une cour de justice. Que savons nous de ce qui se passe dans l’intimité d’un homme et d’une femme, même mariés ou simplement amants ? Qui nous dira ce dont a besoin une femme pour avoir un orgasme ou un homme pour entrer durablement en érection ? Si l’on se mettait à chercher, on découvrirait des choses bien surprenantes…

Sur la prostitution on a dit et écrit bien des choses. C’est une attitude humiliante, rabaissante, surtout lorsque ces femmes sont exploitées, contraintes sous la menace de se prostituer. Mais que dire de celles qui se prostituent le cœur léger en disant qu’au moins une telle activité dans des milieux choisis leur procure une vie bien agréable ?

Existe t il une législation interdisant à des femmes d’arrondir leurs fins de mois de cette manière ? A mes yeux, c’est moralement répréhensible mais nous vivons une époque où nul repère n’est plus indéplaçable, inamovible. La défense de DSK est la même : il ne savait pas, il pensait avoir affaire à des femmes désireuses de vivre leur fantasmes jusqu’au bout, bref de s’amuser. Aucune des dames en question ne pourra prouver que le principal intéressé savait. Donc DSK s’en tirera.

Mais quid de la faute morale, véritable signe, flétrissure de Caïn, gravée au fer rouge sur son front ? Il lui faudra vivre avec. C’est cela la vraie punition, le vrai procès. Le reste n’est que spectacle. Après tout, toutes les femmes se trouvant dans la misère ou la gêne financière ne se prostituent pas. Alors, pourquoi se plaindre ? Il faut combattre la prostitution organisée. Pour le reste, c’est une question de conduite morale ou immorale.

09:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.