31/01/2015

Le conflit en Ukraine, l'impossible solution

Le conflit en Ukraine, l’impossible solution

C’est un triste constat mais il convient de ne plus se leurrer : Vladimir Poutine, même pris à la gorge, ne cédera pas, le cas ukrainien est trop vital pour lui, pour son régime et pour son pays. Il y a déjà des milliers de morts et nul ne croira que les séparatistes sont nés d’une génération spontanée, qu’ils sont autonomes ou représentent un désaccord interne à l’Ukraine. Non point, c’est la Russie qui est derrière tout cela et le monde entier ne fait rien. Ces séparatistes auraient ils pu abattre un avion de ligne avec plusieurs centaines de passagers à bord ? Leur armement, par ailleurs, l’atteste : ils sont formés et armés par le puissant voisin qui voit d’un très mauvais œil le rapprochement de l’Ukraine avec l’Europe. Il sait fort bien, Vladimir Poutine, qu’après l’adhésion à l’UE, ce sera l’adhésion à l’OTAN. Et cela proprement insupportable pour l’actuel maître du Kremlin qui ne croit qu’aux rapports de force. Je doute, pour ma part, que les Occidentaux osent s’engager dans une confrontation armée avec la Russie. Mais ils pourraient bien armer suffisamment l’Ukraine, entraîner son armée (qui ne brille pas vraiment) et ensuite porter des coups sérieux aux séparatistes et à leur parrain russe. A défaut, ou en même temps, les sanctions économiques sont très efficaces. On a vu que les oligarques ont perdu des milliards de dollars en quelques semaines, que le rouble s’est considérablement affaibli, que la valse des étiquettes va bon train à Moscou et dans les autres villes russes.. Bref, la seule chose  susceptible d’entraîner une révolution de palais  au Kremlin et chasser Poutine du pouvoir, c’est une fronde des oligarques qui exigeraient son départ, une sorte de retraite dorée, permettant de négocier avec les Occidentaux et de libérer l’Ukraine. La Russie commence à jouer un jeu fort dangereux : souvenons nous qu’avant la seconde guerre mondiale, Hitler a d’abord commencé par modifier les frontières par la force armée… La suite est connue.

06:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.