18/12/2014

Le massacre d'enfants innocents

 

Le massacre des innocents

Puisse le Seigneur, roi de l’univers, des cieux et de la terre, ne jamais pardonner aux Talibans pakistanais ce crime odieux commis contre des enfants, symboles de l’innocence. Ces malheureux ont en quelque sorte payé pour leurs pères tous soldats dans l’armée de ce pays, déchiré par des troubles interethniques depuis des décennies. La revendication des barbares disait à peu près ceci : vous allez ressentir dans votre chair ce que signifie la perte d’êtres chers, faisant ainsi allusion aux nombreuses victimes dans leurs propres rangs, suite à des bombardements de l’armée pakistanaise contre des zones tribales qu’ils habitent. En effet, depuis le mois de mai au moins, l’armée d’Islamabad s’est enfin décidée à agir sérieusement contre les Talibans qui perturbent gravement la paix sociale Mais ce qui s’est passé dans cette école de Peshawar, fréquentée par des enfants des cadres de l’armée, est impensable : un petit groupe d’hommes lourdement armés, ont escaladé le muret de l’école, sont entrés systématiquement dans les classes et ont tiré méthodiquement sur les enfants et leurs enseignants. Bilan : près de 150 victimes, à 95% des enfants. Ces barbares n’obéissent à aucun principe moral, il était donc juste qu’ils fussent à leur tout massacré par l’armée. Evidemment, ils ignorent de la prescription morale du livre de la Genèse : Tu ne te vengeras pas, tu n’exerceras pas de représailles… Pas plus qu’ils ne connaissent le contenu du chapitre 18 du livre d’Ezéchiel : seule l’âme pécheresse paiera pour ses fautes, pas son fils ni son père… On nous a décrit l’angoisse insoutenable des parents attendant d’apprendre ce qui était advenu de leurs enfants : certains faisaient le tour des hôpitaux de la ville, à la recherche du moindre indice, d’autres s’effondraient en larmes, en apprenant l’affreuse nouvelle. Sauf erreur de ma part, c’est la première fois, depuis l’époque nazie qu’un tel massacre est commis dans une zone urbaine par des assaillants armés. Le reste du temps, un tel nombre de victimes enfantines n’est imputable qu’à une catastrophe naturelle du style, tremblement de terre, inondation, gigantesque coulée de voue emportant tout sur son passage, tsunami, etc… Ici, ce sont des hommes (mais qui n’ont plus rien d’humain) qui prennent l’initiative de tuer tout le monde. Comment va réagir l’armée pakistanaise atteinte dans sa chair et dans son sang ? A coup sûr, sans retenue aucune. La guerre contre les Talibans va s’intensifier sans pouvoir atteindre l’éradication. Ce pays, le Pakistan, ne peut plus se permettre de subir un nouvel assaut aussi meurtrier. Les USA vont sûrement être de la partie en développant encore plus les éliminations de chefs talibans grâce à leurs drones. La guerre nourrit la guerre, le sang appelle le sang. Une prière pour ces enfants, victimes de la folie de certains hommes

06:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.