30/11/2014

Le congrès du Front National à Lyon

Le congrès du Front National à Lyon

La France , apparemment, aime la politique. Il suffit de recenser le nombre d’émission de radio et de télé sur les rencontres, les élections, etc… Cette semaine il y eut l’élection de NS à la tête de l’UMP et ce dimanche, la réélection de Marine Le Pen à la tête du parti fondé par son père. Mais ce qui a retenu l’attention, c’est évidemment l’élection de la jeune députée Marion Maréchal Le Pen ay sein de l’exécutif de son parti. Le FN apparaît désormais comme le parti du renouveau, le seul qui offre une vision vraiment nouvelle des choses. Cela ne veut pas dire que ses choix soient fondés, loin de là. Il suffit de regarder de près le programme économique de parti. La sortie de l’Euro, prônée par ses dirigeants, précipiterait la France dans un abîme sans fond. Non, ce qui montre que ce parti a le vent en poupe, c’est son expansion considérable dans les sondages. Marine n’a plus besoin de parler, elle monte mécaniquement dans l’estime grandissante des Français.  C’est évidemment un effet inexorable de la crise. Les gens se disent qu’ils ont été jusqu’ici gouvernés par la droite et par la gauche. Toutes deux ont échoué : ne devrait on pas donner sa chance au FN ? C’est un pari risqué. Mais ce qui l’est plus, c’est le triomphe de la ligne nationaliste et identitaire de Jean-Marie Le Pen qui a parlé du danger de l’immigration et de la fameuse théorie du remplacement. J’ai aussi entendu les commentaire de l’avocat Collard que je n’ai pas très bien compris. Comment douter que la France restera toujours ce qu’elle est ? Crie t on au feu ? Il faut dire que la crise économique qui s’éternise fausse les perspectives et amoindrit la lucidité. A moins que tout ne trompe…

10:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.