14/11/2014

François Fillon et l'affaire du déjeuner

La situation de François Fillon depuis l’affaire du déjeuner

Où va François Fillon ? Que va devenir l’UMP et par-delà le parti, la droite en général ? Nul ne le sait. Mais ce qu’on constate c’est que tant la droite que la gauche sont à reconstruire. D’un côté, le pouvoir socialiste marque le pas, piétine, est en voie de fissuration, de l’autre, la droite renoue avec la guerre des chefs et est profondément divisée, à un moment à où il faudrait un consensus national en vue de redresser le pays. On signale un léger frémissement de la croissance, un petit 0,3% pour le trimestre passé, mais cela ne veut rien dire puisque, hélas, la chute va se poursuivre conformément à l’analyse de tous les experts qui ne voient vraiment pas le bout du tunnel.

Mais dans toute cette affaire, que fait François Fillon ? Pourquoi a at il provoqué ce déjeuner aux suites catastrophiques avec Monsieur Jean-Pierre Jouyet ? Et qui a poussé de dernier à déjuger et à publier un communiqué annulant le précédent ? Toute cette affaire n’est pas claire et montre que la politique intérieure française ne prend pas le bon chemin.

François Fillon essaie d’exister, qui le lui reprocherait ? Il a, à l’égard de son ancien président, NS, un certain ressentiment pour ne pas dire un ressentiment certain. Mais est ce que ce ressentiment peut l’inciter à jouer contre son propre camp uniquement pour contrer NS ? C’est peu vraisemblable. Alors que se passe t il ?

La politique fait intervenir une psychologie qui se joue de la logique. C’est une réaction passionnelle. Souvenez vous des maux de dos de François Fillon qu’il soignait chez un médecin de l’avenue Poincaré ? Il n y a pas d’amitié en politique, ce sont des réactions de chef de meute. Au fond, en politique, on suit les règles des animaux, pas celles des humains.

A quand le rétablissement de l’éthique ? A quand existera t il des défaites qui honorent ceux qui les subissent avec dignité et des victoires qui disqualifient moralement ceux qui remportent avac des moyens douteux ?

08:44 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,
En ce qui me concerne, j'avais lu que le repas en question avait été proposé par le Secrétaire Général de l'Elysée au troisième convive, qui avait transmis ensuite la proposition à Monsieur Fillon.
Il n'aurait donc pas eu lieu à l'initiative de Monsieur Fillon.....
Dans le même article, il était dit que ce convive confirmait les dires de Monsieur Fillon.
Chaque camp cherche évidemment à tirer avantage (s'il y en a un...?)de la situation.
Il me paraît raisonnable d'attendre les résultats de l'action judiciaire en cours pour tenter de tirer au clair ce qui s'est réellement passé.

Écrit par : Gerard | 14/11/2014

Les commentaires sont fermés.