28/10/2014

Une nouvelle intifada a t elle commencé à Jérusalem?

Une nouvelle intifada a t elle commencé à Jérusalem ?

Les nouvelles en provenance de la cité du roi David, la ville-sanctuaire qui a accompagné les premiers pas du peuple d’Israël vers le monothéisme éthique dont il fit l’apostolat à l’humanité, ne sont pas bonnes. Il y a quelques jours, un palestinien a lancé sa voiture contre un groupe d’usagers attendant un moyen de transport en commun, tuant une jeune maman et son bébé de trois mois ! Les forces de l’ordre l’ont immédiatement neutralisé. Mais le plus grave est que ce nouveau terrorisme s’inspire d’un modus operandi qu’on a vu à l’œuvre au moins deux fois au Canada, lorsqu’un terroriste a lancé sa voiture contre deux soldats, tuant l’un d’entre eux et  blessant l’autre. D’autres capitales redoutent les mêmes crimes sur la voie publique ou ailleurs. On assiste donc à un durcissement de la lutte qui s’explique peut-être par le recul de l’Etat Islamique sous les coups de boutoir des aviations alliées en Irak et en Syrie. Quant à Jérusalem, ce qui risque de raviver la tension, c’est la réponse du gouvernement qui a décidé d’accélérer la construction de mille logements supplémentaires dans la partie orientale de Jérusalem, non loin de Bethléem. La réaction des Arabes de la ville sainte ne s’est pas fait attendre, ils manifestent violemment. La question qui se pose est la suivante : allons nous vers une nouvelle intifada ? C’est probable mais cette fois ci le gouvernement israélien a tout prévu et ne compte pas se laisser déborder. Toutefois, ces actions et ces réactions de part et d’autre nous éloignent toujours un peu plus de l’espoir d’un règlement au cours duquel les Palestiniens et les Israéliens pourraient vivre, en paix mais séparément. Au fond, ce problème de logements construits n’aurait dû qu’un cas discutable de question immobilière, mais comme on est au Proche Orient et que les communautés ne se parlent guère, sinon par la voie des armes, cette question prend une toute autre ampleur, une autre nature. Ceci cache un aspect fort lendemain. inquiétant : les gens de bord et de religion différents ne veulent pas vivre ensemble en paix. Et ça, ça ne disparaîtra pas du jour au

08:55 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Maurice-Ruben Hayoun


Si "les gens de bord et de religion différents ne veulent pas vivre en paix" ou que c'est plus fort qu'eux qu'ils n'y peuvent rien ne faut-il pas songer à chercher peu à peu, "petits pas de l'espérance" une éthique de vie reléguant dogmes et doctrines au grenier ou musée... Philosophie, éthique de vie inculquées dès la maternelle aux enfants puis adolescents futurs adultes dont certains formeront une nouvelle élite mondiale respectueuse de chacun l'argent au service de l'humain non l'inverse?

Écrit par : Myrriam Belakovsky | 28/10/2014

Les commentaires sont fermés.