22/10/2014

Hommage vibrant à la mémoire de Christophe de Margerie

 

 

Hommage vibrant à la mémoire de Christophe de Margerie

La disparition si tragique d’un tel homme a plongé la France entière dans la sidération. Cet homme de qualité, ce grand capitaine d’industrie dont la moustache se voulait tout un symbole à la fois de truculence, d’accessibilité et de simplicité a disparu prématurément à la suite d’une série d’incidents tragique et absolument inimaginables. Chef de l’une des plus entreprises au monde, dirigeant plus de 100 000 salariés, interlocuteur des grands de ce monde, intermédiaire même du gouvernement français auprès de régimes parfois infréquentables, Christophe de Margerie était aussi le neveu par alliance du regretté Pierre-Christian Taittinger. Lors des obsèques de celui-ci, c’était Monsieur de Margerie qui avait pris la parole au nom de la famille à l’église avenue Raymond Poincaré.

C’est la première fois que se dégage en France une telle unanimité dans l’hommage à un homme qui avait parfois sa façon de parler et d’agir. Notamment dans ce pays où pour une grande partie des hommes et des femmes, le patron est l’ennemi absolu. Ils ne voient pas que grâce à des hommes de cette trempe, lesquels ne sont des enfants de chœur, faute de quoi ils n’auraient jamais accédé à de tels poste, la France a pu conserver un groupe énergétique si performant. Un certain esprit syndical qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez se retient encore un peu, mais on a déjà entendu les déclarations immondes d’un député socialiste qui a laissé passer une rare occasion de se taire. Qui a jamais entendu parler de cet homme avant sa déclaration si déplacée ? Personne et l’actuel Premier Ministre a demandé énergiquement que des sanctions soient prises contre ce triste sire. Même les salariés modestes du group Total ont témoigné de l’excellence de leur président si tragiquement disparu.

Dans la Manche, là où le défunt président de Total possédait une résidence secondaire et là où il reposera désormais, l’unanimité est de règle : tous se souviennent d’un homme ouvert, accessible et simple, en dépit de son statut de grand patron. Certains se souviennent l’avoir vu déambuler en short et en chemisette dans son jardin avec enfants et petits enfants.

En fait, il faudrait qu’existent des hommes politiques comme lui, des hommes compétents et déterminés.

Puisse t il reposer en paix. Nous avons une pensée émue et sincère pour sa famille.

08:47 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,
Je lis :
"Un certain esprit syndical qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez se retient encore un peu, mais on a déjà entendu les déclarations immondes d’un député socialiste qui a laissé passer une rare occasion de se taire."
A ce propos, il est bon de connaître l'hommage rendu par Jean François Renucci (CFDT) au patron de Total à l'occasion d'un très intéressant interview par Jean Pierre Elkabbach, afin de se garder de tout amalgame.
Voilà qui relève fort opportunément le niveau de l'action syndicale (Qui en a bien besoin !)

Écrit par : Gerard | 22/10/2014

Les commentaires sont fermés.