27/09/2014

La grève des pilotes d'Air France est intolérable

 

La grève des pilotes d’Air France est intolérable et devrait être déclarée illégale…

 

 

 

Que l’on me comprenne bien, il ne s’agit pas de porter au sacro saint droit de grève en France (même s’il risque à terme de détruire tout le pays) mais de dire que trop c’est trop. Les pilotes devraient comprendre que nous allons vers une société plus précaire, vers moins d’Etat-providence, non pas par simple décision de quelques gouvernants mais parce que la situation mondiale l’exige. Or, dans tous les cas de figure, les pilotes ne sont pas à plaindre et rien ne devrait leur permettre la compagnie aérienne à genoux.

 

 

 

Aujourd’hui, les autres catégories de personnel leur reprochent leur égoïsme et la défense très privée de leurs avantages. Au mépris de tout le reste. Je me souviens du Président Ronald Reagan qui, d’un trait de plume, avait licencié les aiguilleurs du ciel, remplacés par des militaires. Depuis, on n’a plus jamais entendu parler de ces gens.

 

 

 

Les sondages de ce matin sont très éloquents : plus de 70% de Français estiment que leur pays est rétif à toute réforme, mais voilà les mêmes qui souhaitent des réformes, si impossibles ici, rejettent toute modification du statut du départ à la retraite et s’insurgent contre l’idée de réduire le nombre pharaonique des jours fériés. Ils tiennent toujours à ce mois de mai avec ses ponts et ses viaducs, qui a fait du pays des Gaulles la risée de l’Europe.

 

 

 

Le cas des pilotes d’Air France n’est qu’une illustration de la mentalité qui règne dans ce pays. Chaque fois qu’un problème se présente, les gens commencent par faire grève ou par séquestrer la direction ou par menacer de tout faire sauter avec des bombonnes de gaz..

 

 

 

Certes, la situation est difficile, il faut travailler aujourd’hui deux fois plus pour obtenir ce qu’on avait il y a quelques années. C’est un déclin. Que faire. Quand on a la chance d’avoir un emploi, il faut travailler et comprendre que les mirages des bonimenteurs qui promettaient des lendemains roses trompent leur monde.

 

 

 

C’est un peu comme la guerre contre le terrorisme : du jour au lendemain, on nous dit que cela va durer des années. L’effort à fournir pour sortir de la crise et réduire les déficits prendra des années, aussi.

 

 

 

Les pilotes d’Air France sont en train de focaliser sur eux l’incompréhension et la colère de millions de gens. En France comme à l’étranger..

 

10:03 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

En France, et j'en sais quelque chose, lorsque qu'un syndicaliste traîne dans une entreprise, il faut de suite couler l'entreprise et en rouvrir une sous une nouvelle enseigne et ensuite engager des employés en CDD ou alors des temporaires, aussi des chômeurs en réinsertion et les virer dès que le contrat financé par l'ANPE arrive à échéance, sinon c'est une vrai faillite qui vous tombe dessus.

J'ai bu un café avec un juge des prud'homme dans les Landes, la loi sur le travail est impossible à mettre en application, des milliers de milliers de lois qui se contredisent, 3'000 pages de textes pour la plupart incompréhensible et allant à contre-sens de la bonne-foi.

Air-France doit faire comme l'avait fait Swissair, pour d'autres raisons, couler la société, virer tout les employés et reprendre des temporaires polonais.

Il y a deux ans, dans le paradis du Kibboutz/hôtel Ein-Gedi, j'ai rencontré une famille de Paris, ils étaient assez comiques, bref, nous avons sympatisés et il m'a raconté une histoire. Il est à la tête d'une entreprise de placement temporaire assez connue en France et il avait été contacté par Air-France pour leur trouver des pilotes et du personnel de vol pour effectuer quelques centaines d'aller-retours avec la Martinique et quelques autres destinations dans les Caraïbes.

Il a trouvé et contacté dans ses fichiers et ceux d'un ou deux de ses amis/concurrents, le staff nécessaire, tout roulait !

Le lendemain il a apprit que la personne avec qui il avait monté cette opération rentable pour toutes les parties, n'était rien d'autre qu'un des représentant du syndicat d'Air-France, en même temps qu'il oeuvrait pour mettre en route des vols pendant les vacances pour des milliers de clients, il avait averti le syndicat qui s'interposa immédiatement en déclarant que les emplois CDD étaient contre les conventions entre le personnel d'Air-France et la compagnie.

Pour finir et honoré les engagements, Air-France à affrété des avions étrangers avec du personnel étranger avec des emplois pendant 3 mois.

Conséquence, Air-France a fait deux fois plus de bénéfices et aucun employé français n'a bénéficié de cette aubaine, et ce système s'est reproduit l'année suivante et aussi pendant les vacances de fin d'année.

Situation illustrant bien le chaos administratif menant la France vers le précipice !

Écrit par : Corto | 27/09/2014

Mais qui prend encore Air France?

Mon conseil: utilisez plutôt Aeroflot et optez pour le repas kosher.

C'est meilleur, c'est copieux, c'est sain et c'est bon pour le moral!

Écrit par : Keren Dispa | 27/09/2014

Les commentaires sont fermés.