14/09/2014

La grève des pilotes d'Air France est inacceptable

Version:1.0 StartHTML:0000000105 EndHTML:0000008575 StartFragment:0000002447 EndFragment:0000008539

 

 

 

 

La grève des pilotes d’Air France

 

 

 

Cette grève, exceptionnellement longue et inattendue est parfaitement injustifiée. C’est une grève qui cherche à imposer l’inviolabilité d’intérêts catégorie de personnels, d’avantages acquis, au mépris des besoins et des impératifs de la population et des voyageurs en général. Tous les engagements que nous avons pris tant au sein de l’Hexagone qu’à l’étranger risquent de tomber à l’eau.

 


De quoi s’agit-il ? La compagnie Air France qui est loin de bien se porter a décidé d’intégrer à son groupe une nouvelle compagnie dite low cost car ses parts de marché sont constamment grignotées par d’autres concurrents bien placés dans ce secteur. A terme, l’avenir de la compagnie est menacé, ce qui a poussé le PDG à prendre cette initiative.

 

 

 

Seulement, le statut des nouveaux pilotes sur cette nouvelle filiale Transavia sera différent et c’est là tout le problème. C’est un changement de vie, de mentalité qui se préparent : la France ne peut plus poursuivre dans la voie de son modèle social pour une raison simple : elle n’en a plus les moyens. S’accrocher à un ancien statut est un combat d’arrière-garde. Tôt ou tard, il faudra adapter les demandes aux moyens existants. On ne peut pas vivre en permanence au-dessus de ses moyens. Songez au nombre d’années qui devront s’écouler avant de résorber les 2000 000 000 d’euros que sont la dette de la France..

 

 

 

On le voit dans le cas de la sécurité sociale, de l’assurance chômage et de l’assurance maladie. Certes, comme l’avait dit jadis un ministre communiste de la santé : la santé n’a pas de prix mais elle un coût et celui ci prend des proportions exorbitantes..

 

 

 

Le problème qui gît au fondement de tous ces dysfonctionnements est celui de la réforme du Code  du travail : loin de nous l’idée de rendre les choses plus dures, plus difficiles, elles le sont déjà et l’expérience du chômage est très traumatisante. Car qui perd son emploi entame une horrible dégringolade sociale et familiale… Quand un homme perd son emploi, s’il ne trouve rien d’autre assez rapidement, c’est son couple qui se détruit et sa famille qui se délite. C’est dire combien cette situation est peu enviable et combien on doit tout faire pour protéger les gens. Mais on ne peut plus rester dans la situation qui prévalait avant. Aujourd’hui, même des ingénieurs qualifiés, ayant 55 ans, se retrouvent  sur le bord de la route. Et pourtant, à cet âge là, on est encore jeune et productif…

 

 

 

Mais la situation des pilotes n’est guère difficile, leur salaire est plus que convenable. Comment osent ils menacer l’existence d’une compagnie nationale qui représente la France, dans le seul but de défendre des intérêts corporatistes ?

 

 

 

La grève doit s’arrêter et les deux parties doivent négocier au plus vite pour trouver une solution. Tous ont à y gagner.

 

10:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.