28/08/2014

Le gouvernement français et le virage économique

 

Le gouvernement français et le virage politico-économique

Ce matin sur TV5 Monde, j’ai pris connaissance de la nouvelle politique, cela m’a fait penser à la NEP de la révolution bolchévique vers 1920. Si les mots ont encore un sens, on n’est plus dans la social-démocratie, ni dans le social-libéralisme, mais dans le libéralisme pur et dur. C’est ce que disait le vieux leader chinois revenu au pouvoir avec une disgrâce remarquable : un bon chat est un chat qui attrape les souris.. C’est le constat que vient de faire François Hollande. Enfin !

Les observateurs font le constat suivant : la France a perdu plus de deux ans à mettre en pratique de vieilles recettes socialistes. Le chômage a encore augmenté au moi de juillet. Plus de 1000 chômeurs par jour..On croit rêver en se souvenant des tirades du président et de son ministre des finances : la reprise est là, on la sent, elle va se renforcer… Incroyable ! Donnez du temps au temps, les fruits de notre politique arrivent… Patience..

La grande question qui se pose est la suivante : ce gouvernement aura-t-il une majorité à l’Assemblée ? Comme François Hollande est un fin politique, il a probablement une idée sur la question. Selon des observateurs de droite, le président ne pense qu’à 2017 et aurait décidé de sacrifier la majorité actuelle. Il y aura donc une dissolution au début de l’automne et le gouvernement actuel ne serait qu’un replâtrage. D’ici novembre si Alain Juppé est élu président de l’UMP il sera appelé à Matignon et la droite aura une majorité écrasante au palais Bourbon. François Hollande aura alors un gouvernement de coalition ou d’union nationale.

Comme la situation est très difficile, le président lâchera les rênes au gouvernement qui assumera la politique suivie. Pendant ce temps, le président s’occupera de l’international et ne sera donc pas touché par les échecs à suivre. En 2017, il pourra donc se représenter avec quelque chance d’être réélu.

Le problème est que ce canevas est suspendu à de nombreuses hypothèses dont la toute première, la plus dangereuse, a un nom : Nicolas Sarkozy.

Ensuite, on ne voit pas l’UMP servir les visées d’un président qu’elle tient pour responsable de la déconfiture économique du pays. Enfin, il y aura le ressentiment des socialistes de base, frustrés de leur ancien pouvoir perdu.

N’oublions pas que le FN prendra lui aussi sa revanche, même s’il n y a pas de proportionnelle..

L’hypothèse la plus grave serait qu’après la dissolution la nouvelle majorité refuse de travailler avec l’actuel président. Ce serait alors une véritable crise de régime dont la France n’a vraiment pas besoin en ce temps ci.. Que faire ?

Il existe une solution, inédit dans l’histoire de la Ve République dont les journalistes commencent à parler et qui dépend de François Hollande exclusivement. La prendra t il ? Seul Dieu le sait.

08:57 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

La droite, c'est l'esprit d'entreprise et la gauche c'est le totalitarisme étatique, car l'étatisme ne peut n'être que totalitariste !

Écrit par : Corto | 28/08/2014

Bonne nouvelle, la France parle de sortir des 35 heures, cette absurdité n'a jamais créer de posts de travail.

Sarkozy disait : travaillez plus, vous gagnerez plus !

"Corto" dit : Travaillez plus et vous travaillerez plus !

Écrit par : Corto | 29/08/2014

En fait on pourrait plutôt résumer la doctrine actuelle par:
"Travaillez plus, pour gagner moins!".
Le problème qui se pose à la France est un problème de consanguinité des élites. Toutes issues du même moule de la fonction publique et pas de l'industrie.
Pas un au gouvernement qui ait travaillé dans une entreprise privée et qui sache 2 choses:
1. La croissance économique ne se décrète pas et aucune mesure "technique" ne pourra l'instaurer.
2. Qu'il faut pour croître lancer de grandes entreprises qui demandent de la sueur, de l'imagination et du temps. Le résultat se fait attendre et n’apparaît pas "miraculeusement" du jour au lendemain.

Écrit par : serge027 | 29/08/2014

Les commentaires sont fermés.