31/07/2014

Les juifs du monde entier, Israël et EL AL

Les juifs du monde entier, Israël et la compagnie aérienne EL AL

El Al représente à elle seule le pays d’Israël. C’est une grande compagnie aérienne dont le nom se confond avec sa destination première, la Terre promise. La quasi totalité des voyageurs qui se rendent en Israël emprunte cette compagnie qui correspond à d’assez bons standards de qualité. Mais une chose détermine plus que toute autre raison que les voyageurs jettent leur dévolu sur elle : la sécurité absolue et le fait de bien se sentir.

Il n y a donc pas d’arguments valables ou de poids contre cette compagnie, si ce n’est une situation de quasi monopole. Que l’on me comprenne bien : je ne cherche pas à amoindrir les qualités d’EL AL, mais simplement à rappeler que la concurrence est meilleure qu’une situation de monopole. De même, la restauration pourrait être améliorée car on a toujours le choix entre deux sempiternels plats…

En termes plus clairs, il faudrait une libéralisation effective du ciel israélien. Certes, celle-ci existe sur le papier et les autorités trouvent toujours un prétexte pour retarder son entrée en vigueur. Si cette concurrence existait, les billets d’avion coûteraient moins cher surtout aux moments où les voyageurs choisissent de voler vers Tel Aviv. Et, par voie de conséquence, plus de gens se rendraient sur place.

J’ai assisté récemment à une scène édifiante : un coiffeur auprès duquel je me rendais avait un entretien téléphonique avec sa sœur. Et voici le résumé de leur échange : cette dame élève seule trois enfants, elle est secrétaire dans une entreprise et ne peut prendre de vacances qu’au mois d’août, une période au cours de laquelle les prix des billets s’envolent. A quatre, cette femme a tout juste assez d’argent pour le transport par EL AL. Et quand elle arrive sur place, elle se rend chez sa mère qui habite à Beesheva car elle n’a plus les moyens de louer un appartement ou d’aller à l’hôtel.…… Les enfants ne peuvent rejoindre le littoral qu’occasionnellement.

Et cette situation n’est pas unique ni exceptionnelle.

Ma question en toute honnêteté est la suivante : ne devrait on pas avoir un peu de concurrence ? Ou bien EL AL ne peut il pas baisser ses prix de temps en temps ?

Mon coiffeur, qui aura le mot de la fin, a dit ceci : EL AL nous demande d’être solidaire d’Israël. Nous sommes absolument d’accord, mais alors que ELAL, à son tour, se montre solidaire de ses passagers, en allégeant leur charge……

Je souhaite vraiment que cet appel, honnête et raisonnable, soit entendu.

10:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.