28/07/2014

Des pressions US sur Israël?

Des pressions américaines sur Israël ? La guerre, hélas, se poursuit avec son inévitable cortège de mort et désolation et voici que le président Obama semble mettre le premier ministre Benjamin Netanyahou en demeure d’accepter, si j’ai bien compris, un cessez le feu immédiat et sans conditions. Il est douteux que l’Etat hébreu se plie à de telles exigences, même si les USA venaient à mettre dans la balance un veto contre une condamnation unanime d’Israël au Conseil de sécurité de l’ONU. En dépit de son peu de sympathie pour le premier ministre d’Israël et pour Israël, notamment, il est peu probable qu’Obama mette sa menace à exécution puisque le Congrès le lui ferait payer très cher et que la fin de son mandat, déjà si essoufflée et si chaotique, tournerait à la paralysie.. De ce côté là, pas d’inquiétude. Mais analysons l’ensemble du texte de manière froide et objective. M. Obama promet la démilitarisation de toute la bande de Gaza et le désarmement des bandes de terroristes en son sein. Jusqu’ici, c’est très bien, mais l’actuel présent US ne nous dit pas comment il compte s’y prendre. Voyez le mal qu’ont les unités d’élite de Tsahal pour détruire les tunnels, pour annihiler l’arsenal du Hamas qui a transformé des zones entières de cette bande de Gaza en d’immenses bases militaires où sont stockées, en dessous du sol, des tonnes d’explosifs et de matériels militaire. M. Obama aurait dû se souvenir du vote de l’ONU après la guerre contre le Hezbollah. La résolution promettait le désarmement de la milice chiite, voire sa dissolution. Voyant que c’était impossible et que seul Israël pouvait le faire, mais qu’il ne fallait surtout pas opter pour une reprise des hostilités, on proposa timidement l’incorporation de cette milice dans l’armée libanaise.. Vœu pieu ! Le Hezbollah est aujourd’hui mieux équipé que l’armée libanaise elle-même qui doit solliciter son accord préalable afin de s’aventurer dans certains endroits du Liban sud… Mais ne refaisons pas l’histoire et concentrons nous sur ce qui se passe sous nos yeux : l’idée d’une démilitarisation de la bande de Gaza , opérée par Tsahal et placée sous le contrôle et la surveillance des puissances occidentales et de l’Egypte, est une bonne chose, mais uniquement sur le papier. Qui voit que le Hamas accepterait de se laisser déposséder de ses armes, lui qui leur doit sa prise du pouvoir à Gaza? On vient d’écouter un reportage sur le coût des tunnels à Gaza : chacun a nécessité un investissement d’environ deux millions d’Euro. Si cet argent de l’UE et de l’ONU avait été utilisé à bon escient, ce sont des écoles, des hôpitaux, des résidences et des centres de loisirs qui auraient pu être construits. Et l’on apprend par la même occasion que les «fonctionnaires» du Hamas n’ont pas été payés depuis le mois de mai et que l’organisation terroriste réclame encore cet argent à Mahmoud Abbas…… Bref, la situation est très compliquée. Mais une chose est évidente, M. Obama est en train de mécontenter tous ses alliés traditionnels dans la région, l’Egypte et Israël en tête. Le maréchal al-Sissi ne comprend toujours pas pourquoi les USA ont repris le plan turco-qatari alors que le plan égyptien était plus réaliste et écartait enfin le Hamas de Gaza. Cette guerre qu’Israël mène pour sa défense et sa survie aura aussi servi de révélateur : la nouvelle Egypte qui a détruit tant de tunnels durant la nuit et a neutralisé un grand nombre de terroristes dans le Sinaï a des convergences avec l’Etat juif. Les deux alliés objectifs ne comprennent pas ce qui pousse Obama et Kerry à leur tourner le dos et à favoriser leurs adversaires qui sont les véritables fauteurs de guerre.

10:44 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Allons Professeur, il se dit sur la toile, et de façon fort argumentée, qu'Obama a été, et donc est toujours musulman. Qu'il a fréquenté et fréquente des individus connus pour leur antisémitisme (un certain Farakhan...).
Il me semble que c'est Guy Millière qui a démontré que la politique d'Obama est faite à la fois de trahison des alliés des USA, et d'appuis très actifs aux frères musulmans. Dont le hamas est l'émanation à Gaza.
Sissi et Netanyahou ne sont pas si bête qu'ils ne savent pas à quel antéchrist (bon je suis yied...)ils ont à faire avec MicKerry et Obama.

Chavoua tov.

Écrit par : Alain | 28/07/2014

Les commentaires sont fermés.